2508

La Puissance de la Croix

BILLY GRAHAM

Lorsque l'Apôtre Paul est allé dans la grande ville de Corinthe en Grèce, il a dit ceci : « Car je n'ai pas eu la pensée de savoir parmi vous autre chose que Jésus-Christ, et Jésus-Christ crucifié » (1 Corinthiens 2:2). Paul a décrit quel était son message, « Nous prêchons Christ crucifié » (1 Corinthiens 1:23).


Pour le peuple de Corinthe, la prédication de la Croix était une folie, une absurdité. Paul a simplement fait cette déclaration : « Car la folie de Dieu est plus sage que les hommes, et la faiblesse de Dieu est plus forte que les hommes » (1 Corinthiens 1:25). Au milieu de ce grand centre intellectuel, la Croix de Christ était une pierre d'achoppement pour les enfants d'Israël. De plus, pour les païens c'était une pure idiotie.

Encore aujourd'hui, l'Évangile de Christ crucifié est toujours une folie pour des millions de personnes qui périssent partout dans le monde. En effet, si peu de personnes réalisent que tous les problèmes du monde ont une solution qui se trouve au pied de la Croix.

De nos jours, en se tenant à la Croix et en posant les regards sur un monde frustré et confondu, Dieu pose des questions, « Où est le sage ? Où est le scribe ? Où est le disputeur de ce siècle ? Dieu n'a-t-il pas convaincu de folie la sagesse du monde ? Car puisque le monde, avec sa sagesse, n'a point connu Dieu dans la sagesse de Dieu, il a plu à Dieu de sauver les croyants par la folie de la prédication » 1 Corinthiens 1:20,21.

« Nous prêchons Christ crucifié ». C'est le point essentiel de l'Évangile de Jésus-Christ. Il s'agit d'une image représentant le sang qui coule des veines de Jésus pendant qu'Il se tenait sur la Croix. Le message de l'effusion de sang peut être répugnant pour beaucoup. D'ailleurs, ils se détournent d'une vision si sanglante, jugeant que leur délicate sensibilité a été outragée. Beaucoup de personnes acceptent le caractère de Christ, mais rejettent Sa crucifixion.

Le peuple de Corinthe était aveugle concernant la crucifixion de Christ et de sa signification. Pour eux, mourir de cette manière était une folie. Le mot grec pour folie dans ce contexte est « moria », qui veut dire littéralement « idiotie ». C'est à partir de ce mot grec que vient le mot « moron ». C'est de cette façon que les Corinthiens ont évalué la crucifixion de Christ.

L'idée d'un monde sauvé par Christ crucifié était en effet une folie pour les orgueilleux, les arrogants, et ceux qui pensaient être investis de la sagesse de Dieu.

C'était un privilège pour moi d'être à New York en tant qu’invité du secrétaire général des Nations Unies. Dans leur bâtiment, il m'emmena dans une petite pièce connue comme étant la « chambre de prière ». J'entrais dans la pénombre. Il manquait quelque chose. J'avais immédiatement remarqué qu'il n'y avait aucune croix dans cette pièce.

J'étais face à une religion sans croix….un témoignage qui montre à quel point les nations du monde sont extrêmement religieuses, et ne sont pas encore prêtes à accepter Christ, et Christ crucifié. Ainsi, le monde tombe dans un aveuglement concernant le jugement de Dieu et la destruction, en ne réalisant pas qu'en rejetant Christ, et Christ crucifié, il rejette son seul espoir de salut.

Quand nous regardons à la Croix, nous voyons plusieurs choses :

Premièrement, au travers de la Croix, nous voyons la nette évidence d'un monde coupable. À la Croix, le péché a atteint son apogée, et il a montré son visage le plus ignoble au calvaire. Il ne s'était jamais montré aussi noir et autant hideux. Nous voyons le cœur humain à découvert, et sa corruption pleinement exposée. Les Saintes Écritures nous enseignent que le cœur de l'homme est méchant.

Beaucoup de personnes ont dit que l'homme et la femme se sont améliorés au travers des siècles, et seulement si Christ revenait aujourd'hui, Il ne serait pas crucifié, et on ferait une glorieuse et grande réception en Son honneur.

Christ vient à nous chaque jour – au travers de la Bible que nous ne lisons pas, au travers de cultes auxquels nous n’assistons pas, et au travers des besoins des autres que nous ignorons. Je suis absolument certain que si Christ revenait aujourd’hui, Il serait crucifié bien plus rapidement qu’il n’y a deux mille ans. Le péché ne peut s'améliorer.

Dans la salle du jugement de Pilate, des cris se faisaient entendre « Crucifiez-Le ! Crucifiez-Le ! » Le peuple avait vu Ses miracles. Il avait entendu Ses paroles d’amour. Il avait vu comment Il avait soulagé les souffrances de l’humanité. Alors pourquoi ces cris ? Pourquoi cet esprit meurtrier ?

La réponse se trouve dans la profondeur du cœur de l'être humain. La nature humaine n'a pas changé, et lorsque nous nous tenons à la Croix, et que nous la regardons, nous avons la preuve que l'humanité est, à la base, mauvaise. La sentence de Dieu se fait entendre comme un bruit de tonnerre lorsqu'Il dit : « Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu. » (Romains 3:23)

Deuxièmement, la Croix est la meilleure preuve de la haine de Dieu pour le péché. Dieu nous dit en Ézéchiel 18:20, que l'âme qui pèche, c'est celle qui mourra, et en Romains 6:23, que le salaire du péché c'est la mort.

Pour avoir une compréhension exacte de l'attitude de Dieu envers le péché, nous avons simplement besoin de considérer le but de la mort de Christ. La Bible nous dit que « sans effusion de sang il n'y a pas de pardon ». (Hébreux 9:22) Cela nous montre clairement qu'il ne peut y avoir de pardon des péchés, à moins que la dette n'ait été payée.

Dieu ne tolère pas le péché. Il le condamne et en demande un prix. Dieu ne pourrait pas être un Dieu juste en faisant des compromis avec le péché. Sa sainteté et Sa justice exigent la peine de mort.

La tendance d'aujourd'hui est de penser qu'une telle position de la part Dieu est trop sévère. C'est pourquoi certains se mettent à fabriquer un autre évangile. Nous disons que le péché n'est pas si mauvais que cela, mais Dieu, quant à Lui affirme le contraire. Pour Dieu, le péché est si mauvais qu'il mérite la peine de mort. Lorsque nous regardons à la Croix nous voyons la réaction radicale de Dieu face au péché. Les Saintes Écritures nous disent : « Celui qui n’a point connu le péché, Il L’a fait devenir péché pour nous. » (2 Corinthiens 5:21). Si Dieu a envoyé Son fils unique afin de mourir à la Croix pour nous racheter du péché, c'est que le péché doit être très sale à Ses yeux.

Troisièmement, à la Croix nous voyons la glorieuse manifestation de l'amour de Dieu. Lorsque nous regardons le monde qui nous entoure, l'abondance et les plans de Dieu pour notre bonheur, nous ne pouvons qu'avoir une révélation de Son amour. Cependant, rien n'est comparable au sacrifice du Calvaire. « Car Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné Son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. » (Jean 3 :16).

Paul a écrit aux chrétiens de Rome : « Car, lorsque nous étions encore sans force, Christ, au temps marqué, est mort pour des impies. À peine mourrait-on pour un juste ; quelqu'un peut-être mourait-il pour un homme de bien. Mais Dieu prouve Son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. » (Romains 5:6-8).

Quatrièmement, à la Croix nous apercevons le chemin vers la victoire. Nous avons tous perdu des batailles contre satan. Nous sommes esclaves du péché et contrôlés par la puissance du diable. La croix est l’instrument par lequel Dieu nous a rachetés du péché et nous a ravis de la main de Satan.

Dieu nous montre clairement que notre nature charnelle a été vaincue à la croix, et que par notre position en Christ, cette nature n’a plus de pouvoir sur nous. Romains 6:6 nous dit que « Notre vieil homme a été crucifié avec Lui » et que nous ne sommes plus esclaves du péché. La Bible nous promet que le péché n’aura plus de pouvoir sur nous (Romains 6:14).

Des milliers de chrétiens se débattent avec la tentation et le péché. Satan utilise la jalousie, l’orgueil, les commérages, les excès de table, le sexe, et les désirs impurs pour nous contrôler. Cependant, en passant par la Croix, nous pouvons surmonter les tentations et le péché. J’ai prouvé sur des milliers de champs de bataille spirituels de ma propre âme que Dieu est plus que capable, par la Croix de Son Fils, de nous donner la victoire chaque jour, jusqu’à ce que nous disions, comme Paul : « J'ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m'a aimé et qui s'est livré lui-même pour moi. » (Galates 2:20).

La Croix de Christ n’est pas seulement la base de notre paix et de notre espoir. Elle est également la voie menant au salut éternel. Le but de la Croix n’est pas seulement un pardon total et gratuit, mais une vie transformée par une communion avec Dieu. Il n’est alors pas étonnant que Paul ait dit, il y a deux mille ans, « Nous prêchons Christ crucifié ». Aujourd’hui, le monde a besoin de ce message d’espoir, de paix, et de fraternité. C’est ce que le monde qualifie de « folie », mais que Dieu se plaît à appeler « sagesse ». Comment la qualifieriez-vous ?