2627

Voulez-vous une révolution ?

Pasteur N. PEDRO

Dans les premiers temps de l’église, les disciples étaient connus pour avoir bouleversé le monde : l’Évangile avait été prêché du Nord au Sud, et de l’Est à l’Ouest. Aujourd’hui, la volonté de Dieu demeure la même : que Ses disciples soient connus comme « ceux qui ont bouleversé le monde ».


Le christianisme n'est ni le conformisme avec ce monde ni le fait d’être simplement sauvé et de venir à l'église. Le christianisme, c'est vivre de changement en changement. Hier ne ressemble pas à aujourd'hui. Aussi, lorsqu'un chrétien résiste au changement, il résiste à Christ.

Tous les grands leaders, de l'Ancien Testament comme du Nouveau, ont bouleversé leur monde, c'est-à-dire chamboulé, dérangé, renversé, apporté des changements brutaux, provoqué une émotion violente, un grand trouble. Bouleverser, c'est aussi retourner, secouer, ébranler. Moïse a chamboulé l'Égypte, Josué a secoué Canaan, Jésus en Israël a complètement retourné Son monde...

De la même manière, nous devons bouleverser le royaume des ténèbres, y apporter des changements brutaux. Nous ne devons plus passer inaperçus. Bien au contraire, notre présence doit ébranler ce monde car l'église est appelée à faire une révolution ! Une révolution personnelle.

Très souvent, les gens veulent tout changer autour d'eux, leur époux, leur emploi... et leur belle-mère, excepté eux-mêmes. Or, pour changer son entourage, il est indispensable de changer d'abord soi-même. Alors, si vous êtes toujours le même qu'hier, vous avez besoin d'une révolution dans votre propre vie, car seule une personne en révolution personnelle peut révolutionner son monde.

Comment reconnaître que l'on a besoin d'une révolution personnelle ?

- Lorsqu'on est pris dans un engrenage d'erreurs ou de bêtises.

- Lorsqu'on est sous oppression des ténèbres (telles que peur, maladie, fatigue, stress).

- Lorsqu'on n'est pas parvenu au changement désiré dans le calme et la sérénité.

- Lorsque les choses vont de travers et que l'on semble avoir perdu tout contrôle.

- Lorsque notre route est barrée, ou que l'on est coincé contre un mur.

− Lorsqu'on remarque trop d'apathie dans sa vie.

- Enfin, on a besoin d'une révolution personnelle lorsque Dieu dit : « Il faut une révolution. »

Une révolution permet à un pays de sortir de l'état où il est pour entrer dans une nouvelle phase de son développement. La révolution française a permis à la France d'entrer dans une nouvelle forme d'existence. La révolution industrielle, en Angleterre, a permis au pays de quitter son ancienne façon de faire pour entrer dans une nouvelle phase de production. Une révolution est un changement important dans l'ordre social ou moral. C'est une transformation complète, une effervescence. La révolution pour un chrétien est une force dans le sens de la marche de Dieu. Elle lui permet de sortir d'un certain niveau d'existence et le propulse vers une nouvelle étape, un niveau de vie plus élevé.

Dans un contexte d'apostasie totale où Israël s'était détourné de Dieu, un roi, nommé Josias, s'est levé contre la mentalité de l'époque et a expérimenté une véritable révolution, non seulement dans sa vie, mais aussi dans tout son royaume. Il a allumé le feu du réveil dans un pays de ténèbres.

Comment y est-il parvenu ? Comment provoquer une révolution ?

Il a brisé les liens de la malédiction familiale.

Pour expérimenter sa révolution, Josias a commencé par briser les liens de la malédiction générationnelle. Alors que son père et son grand-père s'étaient détournés de Dieu en pratiquant l'idolâtrie et avaient conduit le peuple dans une rébellion contre Dieu, Josias, au contraire, s'est approché de Dieu. De la même manière, si vos parents blasphémaient contre Dieu, détournez-vous de leurs voies et adoptez un comportement opposé, honorez le Seigneur. Si vos parents étaient alcooliques, éloignez-vous de l'alcool. Si vos parents étaient sujets à des déprimes, soyez une personne pleine de joie. Coupez les liens de la malédiction familiale en vous comportant à l'inverse de votre famille.

Il a choisi un mentor pour avoir un nouvel exemple.

Le deuxième ingrédient qui a provoqué la révolution de Josias a été de se choisir un autre mentor, car briser la malédiction familiale c'est bien, mais encore faut-il avoir d'autres repères. Josias avait besoin d'une nouvelle image : il a choisi de suivre l'exemple de David, l'homme de Dieu. Si tout ce que vous avez vu à la maison, c'est papa qui frappait maman, vous avez besoin d'un mentor qui aime et respecte son épouse. Tous les grands chanteurs, les sportifs, les hommes politiques ont des mentors, des exemples, qui les inspirent à devenir ce qu'ils ne sont pas encore.

Il s'est attaché à la maison et à la Parole de Dieu.

Contrairement à son père qui avait méprisé la maison de Dieu, Josias, lui, s'y est fortement attaché, et il y a découvert la Parole de Dieu. Peut-être sortez-vous votre Bible uniquement lorsque vous venez à l'église le dimanche ? Josias a commencé sa vraie révolution par la lecture constante de la Parole de Dieu, et Dieu a ainsi pu lui parler personnellement. Sa révolution a continué lorsqu'il s'est humilié dans son cœur et qu'il a découvert que Dieu avait des instructions à lui donner.

Il a rendu témoignage de l'œuvre que Dieu faisait dans sa vie.

Josias a progressé dans sa révolution lorsqu'il a partagé avec les autres ce que Dieu faisait dans sa vie. Aussi, ne gardez pas sous silence ce que Dieu fait dans votre vie, mais partagez-le autour de vous.

Il a fait alliance avec Dieu.

Tout au long de notre vie, Dieu peut nous proposer plusieurs alliances. Josias a fait alliance avec le Seigneur en s'engageant à Le suivre et à observer Sa Parole de tout son cœur et de toute son âme, afin de la mettre en pratique. Cette alliance eut un grand impact car elle toucha tout le peuple. À chaque alliance, il y a forcément une révolution : « Je cesse d'aller dans ce chemin et je m'engage à suivre Dieu. »

Il a purifié sa vie.

Pendant sa révolution, Josias s'est débarrassé de la sorcellerie. Il a mis fin à toute impureté sexuelle. Votre révolution viendra aussi lorsque vous cesserez d'avoir des relations sexuelles hors mariage. Dieu a créé le sexe, et les règles qui s'y attachent aussi. Ce que l'on fait en dehors des règles, quel qu'en soit le domaine, est de la tricherie, et le plus grand des tricheurs, c'est satan.

II a enlevé de son cœur les mauvaises influences.

Josias a enlevé de son cœur toutes les mauvaises influences que les uns et les autres y avaient déposées. Il s'est libéré de l'influence de Salomon qui, certes, avait été un grand roi, mais qui s'était détourné de Dieu. Il s'est débarrassé de l'influence de son député ou de celle de son présentateur préféré à la télévision.

Il a éliminé de son cercle les canaux du diable.

Josias a fait disparaître de son cercle d'amis tous ceux qui étaient des canaux d'esprits familiers démoniaques. Sur terre, il y a deux sortes de personnes : celles qui sont envoyées par Dieu, et celles qui sont envoyées par le diable. Celles qui viennent de Dieu recherchent le bon chemin. Elles savent qu'elles ne sont pas parfaites et désirent se perfectionner. Celles qui viennent de satan sont têtues et ne cherchent qu'à vous détourner du plan de Dieu, n'y étant pas elles-mêmes. Soyez alerte face à ce genre de personnes, et mettez-les hors de votre cercle afin d'expérimenter une révolution puissante dans votre vie.

Il a honoré les choses saintes.

Josias a protégé et a rendu honneur à ce qui méritait l'honneur : les choses saintes. Sa révolution l'a poussé à respecter les autres. Il est vrai que la Bible nous enseigne à être bien disposé, joyeux, à nous réjouir, mais cela ne nous autorise pas à rire de tout et de tous. Ceux qui vivent dans la moquerie sont environnés des liens de satan.

Lors de sa révolution, Josias a recommencé à célébrer devant l'Éternel. La joie de Dieu est devenue son partage. Il a été bouleversé par le Seigneur, et il a bouleversé tout le monde autour de lui. Sa RÉVOLUTION était arrivée. Ce n'est qu'à la suite d'une révolution personnelle que l'on peut dominer dans la vie. Pas de révolution, pas de domination. La Bible dit de Jésus que « Dieu l'a fait asseoir à Sa droite dans les lieux célestes, au-dessus de toute domination, de toute autorité, de toute puissance, de toute dignité et de tout nom qui peut être nommé, non seulement dans le siècle présent, mais encore dans le siècle à venir. Il a tout mis sous ses pieds. » (Éphésiens 1:21,22). Jésus domine. Tout a été mis sous Ses pieds, mais ce n'est pas tout !

La Bible affirme aussi qu'Il « nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes en Jésus-Christ » (Éphésiens 2:6). En d'autres termes, celui qui a reçu Christ dans sa vie siège aussi à la droite de Dieu au-dessus de toute domination, de toute autorité, de toute puissance, de toute dignité, et de tout nom qui peut être nommé. Le verset 7 nous explique que le dessein de Dieu était, est et sera de « montrer dans les siècles à venir l'infinie richesse de sa grâce par sa bonté envers nous en Jésus-Christ. »