4776

Avancer au-delà de ce qui nous retient

Tommy BARNETT

Pour rêver, nous devons à la fois surmonter nos propres excuses et les obstacles auxquels nous sommes confrontés et qui nous empêchent d’avancer vers notre destin. Certaines personnes sont bloquées dans leur parcours à cause d’événements passés ou d’obstacles qui semblent être insurmontables. D’autres personnes ont peur de suivre leur rêve, alors elles emploient des techniques pour contourner la situation, comme un emploi du temps chargé, et ignorent volontairement cette voix interne qui leur murmure « Tu devrais être en train de suivre ton rêve. » J’ai identifié plusieurs obstacles qui peuvent vous empêcher de suivre votre rêve. Regardez si certains s’appliquent à vous.


Votre passé.

Une personne qui n’a pas d’avenir retournera toujours dans son passé. Lui ou elle retourneront vers leurs anciens amis, les anciens lieux de rencontre ou les anciennes habitudes, dans le but d’y trouver un sens. Mais lorsque vous êtes attiré par votre passé, c’est parce que votre rêve a arrêté de vous attirer vers votre futur.

Seul un rêve peut être pour vous la fusée vous permettant d’éviter la force attractive qui cherche à vous ramener à votre passé. Seul un rêve peut vous donner la motivation quotidienne pour aller de l’avant, pour garder vos priorités, pour vous aider à discerner ce qui appartient au passé et ce qui appartient au futur.

Saviez-vous que nous avons, de la part de Dieu, la permission d’oublier notre passé ? Il nous donne l’option de laisser dernière nous notre passé. Pour atteindre nos rêves, nous devons apprendre à sélectionner les meilleurs épisodes de notre vie passée.

Lorsque j’étais un jeune homme, j’ai quitté ma maison de Kansas City, pour devenir pasteur dans une église à Davenport dans l’Iowa. C’était une tâche difficile. Les anciens de l’église étaient grincheux et les finances inexistants.

Pour me donner du courage, j’ai nourri une forte affection pour mon ancien terrain de prédilection, Kansas City. Je mettais mon drapeau de Kansas City sur le mur. Je mangeais des steaks du Kansas.

Dès que l’opportunité se présentait, je retournais toujours dans ma maison du Kansas, et dès que l’occasion se présentait, je parlais du Kansas. En conséquence, j’avais toujours de la nostalgie concernant le Kansas.

Un jour Dieu m’a parlé et m’a dit : « Brûle le drapeau, arrête de manger des steaks du Kansas, et ne retourne plus là-bas. Tout ça, c’est du passé. » J’ai obéi, et à partir de ce jour, j’ai commencé à apprendre la valeur et l’importance d’avoir une mémoire sélective.

Voyez-vous, certaines personnes ne quittent jamais leur passé, elles habitent dans les souvenirs d’hier. Ces personnes, lorsque vous les visitez, vont toujours vous montrer leurs albums souvenirs, et vous plonger dans le passé. C’est comme si dans leur esprit, elles vivaient dans une ancienne époque.

Un jour une personne m’a demandé si elle pouvait voir mon album souvenirs. Je lui ai répondu : « Je n’ai plus d’album de souvenirs car je suis trop occupé à créer des souvenirs. »

Etes-vous bloqué dans les mémoires du passé ? Si tel est le cas, c’est l’heure de vous asseoir et d’identifier quels sont ces souvenirs qui vous retiennent en arrière, et ensuite de choisir de les « oublier. » Tout simplement en refusant d’aller les chercher dans votre passé et des les emmener dans votre présent.

L’apôtre Paul a dit : « oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant. » (Philippiens 3:13). Il parlait au sujet des choses bonnes et mauvaises de son passé. À cause de l’importance de son rêve, il a volontairement choisi d’oublier ces choses.

Un travail inachevé.

Certaines personnes se sentent incomplètes malgré les merveilleuses choses qu’elles peuvent avoir dans la vie : les amis, la famille, la santé, les vacances, la sécurité, la retraite. N’ayant pas atteint leur pleine capacité en accomplissant leur rêve, ces personnes ressentent un fort sentiment de « travail inachevé » dans leur vie.

Certaines personnes en lisant ces mots auront envie de pleurer, et peuvent même être désespérées, sans même savoir pourquoi. Ces pleurs viennent souvent à l’improviste et sans raison apparente.

Bien sûr, nous sommes tous fatigués parfois, mais ce dont je vous parle est plus important. Il s’agit de faire jaillir des puits de déception cachés qui se trouvent en nous.

Peut-être les larmes coulent parce qu’il y a une œuvre inachevée dans votre vie ? Peut-être que dans les profondeurs de votre âme vous négligez votre rêve en ratant vos moments, en mettant vos objectifs dans un tiroir pour un jour futur qui n’arrivera jamais.

La Bible appelle cela « double pensée » et dit que nous serons inconstants dans toutes nos voies (voir Jacques 1:8). Vous ne saurez pas accomplir quelque chose de durable.

Même si votre vie semble stable, il y a une fissure profonde entre la personne que vous êtes et celle que vous savez devoir être, et cela crée une instabilité de surface. Combien de désunions créons-nous dans nos familles et dans notre propre esprit à cause de rêves endormis au fond de nos âmes ?

Si vous avez constamment un sentiment de travail inachevé à l’intérieur de vous, vous êtes probablement en train d’éviter votre rêve.

Ennui et autodestruction.

Lorsque vous perdez de vue votre rêve, l’ennui s’installe. Un ennui profond, généralisé et non traité peut s’installer au milieu de vos succès apparents. Cet ennui vous conduit à la poursuite vaine du plaisir et des loisirs. Les gens commencent à boire, à avoir des relations illicites, jouent aux jeux d’argent, enveloppent leur vie dans les sports, et se droguent parce qu’ils commencent à s’ennuyer. Ils ont perdu le contact avec leur rêve et leur avenir.

Proverbes 29:18 dit : « Quand il n'y a pas de révélation, le peuple est sans frein ; Heureux s'il observe la loi. » Lorsqu’il n’y a pas de rêves donnés par Dieu, le peuple est sans frein.

Dans leur ennui, ils vont n’importe où et font tout pour ressentir quelque chose. Il n’y a plus rien pour les retenir. Pourquoi ne pas avoir de relations extra conjugales ou penser bêtement ?

Un jour, j’ai pris un auto-stoppeur. Habituellement je ne le fais pas, mais ce jour là il y avait une grosse averse, et j’ai pensé que ce jeune homme avait besoin d’aide, donc je me suis arrêté et je l’ai invité à venir s’asseoir dans une voiture chauffée. Il m’avait l’air ennuyé, sans direction et déprimé.

Je lui ai demandé quel était son chemin, et il m’a répondu : « Je n’ai pas de direction en particulier. » Je suis allé plus loin en lui demandant quels étaient ses buts actuels dans la vie. Il m’a regardé et m’a dit : « Monsieur, vous ne comprenez pas, je ne vais nulle part. » Il m’a demandé de le déposer, et il a fini son chemin sous la pluie.

Ce jeune homme est le symbole de la façon dont certains vivent leur vie. Ils marchent le long de la route en faisant signe avec leur pouce, attendant de faire un voyage avec quiconque s’arrêtera. Ils s’ennuient. Ils ne vont nulle part et cela ne les dérange pas.

Nous avons tous le besoin de savoir que nous existons pour un but. Nous avons besoin de la clarté apportée par un rêve. Lorsqu’il n’y a pas de rêve, il n’y a pas d’ordre dans la vie, aucune raison de vivre. Nous périssons par la confusion et le désordre, nous faisons un gâchis avec toute chose.

Si vous vous ennuyez et commencez à expérimenter ce genre de comportement qui à terme vous détruira, ou si vous cultivez simplement des passe-temps qui gaspillent votre temps, alors vous savez que vous avez perdu de vue votre rêve.

Déception.

Parfois vous avez un rêve, et ce rêve est brisé. Les expériences créent une blessure profonde dans votre cœur, et elles vont le remplir de déceptions, tel un puits amer. Vous abordez toutes les nouvelles opportunités avec mélancolie, et le doute s’installe à l’intérieur de vous.

Les eaux de ce puits brouillent votre vision et obscurcissent votre rêve, et la déception grandit au fur et à mesure que vous vous accrochez à elle. Le puits se transforme alors en un torrent qui vous sépare de votre rêve.

Moïse a subi l’une des plus grandes déceptions dans la Bible. Il a passé 40 années à conduire le peuple d’Israël dans le désert, il faisait parfaitement les choses, il obéissait à Dieu lorsque les autres adoraient un veau d’or. Contrairement au peuple d’Israël, Moïse n’a pas râlé ou douté de Dieu, mais étant donné qu’il a désobéi au Seigneur lorsqu’il s’est mis en colère, le Seigneur l’a empêché d’atteindre la Terre Promise.

Le Seigneur l’a emmené au sommet d’une montagne, où Il a permis à Moïse de voir la splendide réalité de la Terre Promise (voir Deutéronome 34:1). Mais Il l’a contraint à vivre avec cette dure réalité qu’il ne mettrait jamais les pieds dans cette terre.

Rien n’est plus douloureux que la déception. Le mot implique que nous croyons avoir un rendez-vous, mais lorsque nous y arrivons, les choses ne se produisent pas comme nous le voulons. Nous sommes « déçu », « désappointé. »

Notre évaluation momentanée d’une situation est toujours affectée par des limitations humaines. Nous ne pouvons pas toujours voir ce que Dieu voit, et il peut survenir bien plus de choses que nous n’en avons conscience.

La Bible dit que l’on voit comme à travers un voile ; notre connaissance est imparfaite. À un moment donné, vous devrez remettre votre déception à Dieu, et faire confiance à Son jugement qui est parfait.

Ce qui peut vous sembler être une déception pourrait en fait être la meilleure chose qui puisse vous arriver. Cette relation qui se termine, cette opportunité professionnelle que vous avez manquée, cet investissement que vous n’avez pas fait – Dieu peut vous avoir épargné.

Même si vous pensez avoir de bonnes raisons d’être déçu, vous devriez avoir une meilleure raison de laisser cette déception partir. Cette raison, c’est votre rêve.

Vous devrez faire face à d’amères déceptions au cours de votre vie. Les gens baisseront les bras, vous laisseront désemparé, vous abandonneront, et pire encore. Vous serez même déçu avec Dieu. Mais si vous voulez atteindre vos rêves, vous devez devenir un expert à laisser aller la déception lorsqu’elle survient.

Sursatisfaction.

La satisfaction est un autre ennemi du rêve. Certaines personnes regardent leur vie, et la décrètent assez bonne. Elles enclenchent le pilote automatique et se laissent aller, au lieu d’aller de l’avant. Elles deviennent satisfaites avec des progrès faibles, graduels.

Au lieu d’être portées par un rêve, elles veulent jouir de l’abondance que Dieu leur a donnée. Elles passent leur temps à planifier des vacances, à acheter des gadgets, et à fermer leurs yeux à de plus grandes aspirations. Elles échangent leurs rêves contre des plaisirs instantanés. Certaines se contentent d’ailleurs de cette satisfaction jusqu’à la fin de leurs jours.

Peur de la bataille.

Certaines personnes craignent tant le combat, qu’elles abandonnent leur rêve avant même d’avoir atteint le champ de bataille. Elles n’essayent même pas, ou alors abandonnent rapidement.

Je serai le premier à dire que poursuivre son rêve est angoissant, surtout au début. Mais la peur de la bataille va bloquer certaines personnes dans les starting-blocks pour toujours. Elles attendent une sorte de vague mystique d’énergie émotionnelle qui les propulsera vers l’avant, sans qu’elles n’aient à faire d’efforts, à passer par des difficultés, des problèmes et des crises.

Mais cette approche est très éloignée de la réalité. La vie est pleine de combats, peu importe quelle course nous courons. Il en est de même lorsque nous suivons nos rêves.

La bataille est en elle-même moins effrayante que les jours qui la précèdent. L’anticipation vous tuera bien plus vite que le combat !

Lorsque je dois faire face à une bataille, je me sens tellement faible avant qu’elle ne commence. Je sais que Dieu me gardera durant le combat, mais je me demande parfois s’Il me verra à ce combat.

Je suis rarement en paix avant l’épreuve. Je me sens plutôt dépassé, impuissant, et inefficace.

Peut-être voyez-vous ce que je veux dire. Vous deviez vous faire opérer, et étiez effrayé jusqu’à ce qu’ils vous emmènent dans la salle d’opération. Ou alors vous avez participé à une compétition, et avez redouté chaque seconde jusqu’à ce que votre tour arrive. Ou bien vous avez démarré votre entreprise et vous vous remettez en question, vous demandant si cela sera payant.

Qu’est-ce que cela nous indique au sujet de poursuivre nos rêves ? Nous éprouvons rarement une conviction absolue de victoire lorsque nous nous engageons dans cette voie. Si nous devions attendre que les gens lancent des fleurs à notre passage et nous souhaitent du succès, alors nous attendrions longtemps.

Cependant, vous ne pouvez pas laisser la peur de la bataille vous stopper dans votre élan, vous bloquer à cet endroit même où vous verrez vos opportunités vous échapper. Nous devons trouver le courage de poursuivre nos rêves.

Le courage n’est pas réservé aux héros de dessins animés et aux stars de cinéma. Le courage est pour quiconque choisi d’aller au bout de son rêve. Quoi que vous fassiez, votre vie sera pleine de batailles. Mais lorsque vous rêvez, ces batailles vous amènent quelque part.

La Bible m’encourage lorsqu’elle parle de gens courageux « qui, par la foi, vainquirent des royaumes, exercèrent la justice, obtinrent des promesses, fermèrent la gueule des lions, éteignirent la puissance du feu, échappèrent au tranchant de l'épée » (Hébreux 11:33-34). J’aime ces verbes d’action : vainquirent, obtinrent, échappèrent. Ces mots expriment le courage et la récompense.

Les promesses doivent être obtenues, les royaumes doivent être vaincus, les gueules des lions doivent être fermées. Et le meilleur dans cela, je pense, est que ces personnes sont devenues puissantes dans la bataille, pas avant. Le courage vous mène à la bataille. La puissance de Dieu vous garde lorsque vous y êtes.

J’ai remarqué que Dieu ne déverse jamais Sa puissance tant que je n’en n’ai pas besoin. Il fournit toujours la puissance nécessaire tout au long du chemin, mais seulement après que j’aie choisi de m’engager dans la voie du rêve. Vous devez vous diriger vers votre rêve avant de recevoir la puissance nécessaire pour l’accomplir.

Dieu a promis que vous pourriez tout par Celui qui vous fortifie (voir Philippiens 4:13). Cela devrait vous donner du courage.

Vous pouvez voir les épreuves s’accumuler, le ciel se noircir, et les ennemis vous encercler. Mais au lieu d’abandonner votre poste ou de retourner dans une vie définie par l’opinion des autres, demeurez ferme et soyez prêt à vous battre pour votre rêve. Marchez avec courage en direction de votre appel. Dieu vous fournira la force et la puissance dont vous aurez besoin.

Dieu vous a appelé à rêver de grands rêves. Il vous a appelé à être créatif, comme notre Maître. Il vous a créé afin que vous soyez un explorateur, un aventurier.

Lorsque vous allez commencer ce voyage vers votre rêve, Dieu vous donnera la puissance nécessaire. Avec du courage et l’aide de Dieu, vous surmonterez tous les obstacles et prendrez le départ pour votre destinée.