2704

L'autre côté

 Par Pasteur N. PEDRO

Un jour, Moïse s'est exclamé, s'adressant à Dieu : « Laisse-moi passer, je te prie, laisse-moi voir ce bon pays de l'autre côté du Jourdain…». Il savait qu'il y avait un «autre côté». Or, il n'en est pas autrement pour nous. Au-delà de ce que nous vivons aujourd'hui, Dieu a également préparé un autre côté pour tous ceux qui L'aiment, et le temps est arrivé pour que nous parvenions à notre «terre promise».


Il y a des choses que nos yeux n'ont pas vues et que nos oreilles n'ont pas entendues, et nous devons passer de l'autre côté de la vie pour pouvoir les expérimenter.

Parfois, nous sommes tellement habitués à notre style de vie que nous ne nous imaginons pas pouvoir vivre autre chose. Josué, comme il l'avait appris de Moïse, savait que les choses allaient se passer de l'autre côté du Jourdain. Il savait que l'endroit où il se trouvait n'était pas à la mesure de ce qu'il était appelé à vivre.

Pour pouvoir passer de l'autre côté, il faut avoir dans son entourage des personnes qui veulent que vous changiez, que vous alliez encore plus loin. Le Seigneur était le coach dont Josué avait besoin pour passer de l'autre côté, et Il lui dit expressément : «Fortifie-toi et prends courage, car c'est toi qui mettras ce peuple en possession du pays que j'ai juré à leurs pères de leur donner». (Josué 1:6)

Aussi, comprenons-nous que si nous voulons passer à autre chose dans notre vie, nous devons nous fortifier et prendre courage. Nous entrons dans une saison de changement, et il faut être prêt à expérimenter des nouveaux commencements dans tous les domaines de la vie : passer de la tristesse à la joie, du manque à l'abondance, de la stérilité à la fertilité, de la faiblesse à la force…

 

Pour passer de l'autre côté il faut de l'obéissance.

Moïse n'a pas pu passer de l'autre côté à cause d'un acte de désobéissance, mais Josué a pu prendre le relais à cause de sa fidélité et de son obéissance à Moïse et à Dieu pendant ses quarante ans de préparation.

Il a appris quelles étaient les choses qui nous qualifient pour passer de l'autre côté et celles que nous ne pouvons pas emporter avec nous, parce qu'elles sont porteuses de malédiction.

La malédiction n'est pas “un événement”. La malédiction est une vie d'échec chronique, causée par de la désobéissance continuelle. C’est ce qu’a expérimenté le peuple d'Israël dans le désert.

Nous devons donc apprendre à nous débarrasser des choses qui ont empêché ce peuple de passer de l'autre côté. (voir 1 Corinthiens 10:7 à 10)

L'idolâtrie.

Pour passer de l'autre côté, nous devons laisser l'idolâtrie de ce coté. L'idolâtrie, c'est vivre pour manger, boire et se divertir, c'est-à-dire avoir des buts tournés vers soi-même et son confort personnel. L'obéissance va nous pousser à rechercher la volonté de Dieu plutôt que la nôtre, et faire que nous nous levions pour faire avancer le royaume de Dieu. En nous battant pour une cause noble, nous faisons de Dieu notre priorité, et le passage s'ouvre devant nous.

L'impureté et la débauche.

Ce genre de choses n’arrive pas subitement : cela commence avec des pensées mesquines, sales, qui en mûrissant trouvent un moment propice pour le passage à l'acte.

C'est pour cela qu'il faut faire attention aux semences que nous plantons dans notre tête. Vous finissez toujours par dire ce que vous avez pensé un jour. Notre cœur doit être pur. Détournez vos yeux des choses impures et fixez-les sur la Parole de Dieu !

Tenter le Seigneur.

Tenter le Seigneur, c'est oublier qui est Dieu, en demandant : «Où es-tu Seigneur ?». C'est ce qu'Israël a osé faire, attirant ainsi Sa colère.

Or, Dieu vous a sauvés, baptisés du Saint-Esprit, et vous vous demandez encore s'Il est dans votre vie, s'Il peut vous faire passer de l'autre côté. Douter de l'Eternel, c'est tenter Dieu, et cela provoque Sa colère, car à Dieu, rien n'est impossible. Nous devons savoir que l'Eternel est présent et fera de grandes choses au milieu de nous.

Les murmures.

Les murmures ne mènent à rien d'autre qu'à notre propre destruction. Si vous n'avez pas aimé ou compris une chose que quelqu'un vous a dite ou faite, permettez que l'amour que Dieu a mis en vous demande des explications. Ne tombez pas dans la critique ou le cynisme en fermant votre coeur vis-à-vis de cette personne.

En laissant l'idolâtrie, l'impureté, le doute et les murmures, nous obéissons à Dieu, ce qui produit de la paix dans notre cœur et une satisfaction intérieure, car nous aurons ainsi l'assurance de passer de l'autre côté.

 

Pour passer de l'autre côté il faut aller de la médiocrité à l'excellence.

Tout n'est pas compatible avec notre destination. Il y a des choses qui vont très bien avec le côté où nous sommes, mais qui ne sont pas tolérées du côté où nous voulons aller. La Bible dit que le pays que Dieu nous donne n'est pas comme le pays où nous sommes; c'est un pays excellent.

La médiocrité est la raison pour laquelle beaucoup de gens ne sont pas encore là où ils voudraient être dans la vie. Ce n'est pas une fatalité, c'est un choix : une personne médiocre campe où elle est et décide de ne plus rien faire dans sa vie. Les gens excellents, en revanche, sont contents avec ce qu'ils ont, mais ils cherchent à perfectionner tous les domaines de leur vie. Ces personnes n'ont pas de limites et vont constamment plus loin. Elles ne dépendent pas des autres pour être heureuses et ne campent pas sur leurs acquis.

Le meilleur moyen pour éliminer la médiocrité de notre vie, c'est d'être transformé dans notre intelligence par la Parole de Dieu. La Parole est la loi parfaite, et il n'y a pas de meilleure source d'excellence sur la terre ! Plus nous la consultons, plus l'excellence va entrer dans notre cœur. Alors, nous ne tolèrerons plus la médiocrité : c'est cela qui va nous positionner pour l'autre côté.

L'excellence ne se précipite pas.

Dieu est en train de vous positionner. Alors, ne veuillez pas précipiter les choses dans votre vie et passer à côté du plan parfait de Dieu pour vous. Au contraire, usez aujourd'hui de patience en ne méprisant pas les petits commencements ni les situations difficiles.

Joseph était prédestiné à se positionner aux côtés de Pharaon, mais il a dû passer par de nombreuses étapes, certaines même désagréables: il a été tour à tour gardien de citerne désaffectée, esclave, concierge, conseiller carcéral. Toutefois, il a su attendre son moment, et il y est parvenu !

L'excellence est engagée à 100%.

On ne peut pas être 50% avec Dieu et 50% selon les principes de ce monde. Dieu est le Dieu du 100%, et tolérer certaines attitudes négatives fera retarder le plan de Dieu.

Par exemple, obéir parfois et désobéir souvent est incompatible avec l'autre côté. Toute mauvaise attitude, tout manque d'amour et tout ségrégationnisme ne rime pas avec terre promise, ce n'est pas excellent !

L'excellence fait les bons choix.

Dans la vie, pour arriver dans certaines situations, il faut avoir le style de vie qui fait passer de l'autre côté. On ne peut vouloir une chose, et ne pas payer le prix pour cette chose. Lorsque nous n'avons pas de vision pour aller quelque part, nous finissons par vivre n'importe comment. Cependant, celui qui veut aller quelque part comprend qu'il faut savoir dire non à ce qui déplait à Dieu. Joseph a choisi de vivre avec droiture devant Dieu. C'est son caractère qui lui a indiqué les bons choix, les choix excellents aux yeux de Dieu.

L'excellence nous donne un avenir.

L'excellence de votre caractère va faire que vous soyez excellents à tous les niveaux : ce que vous êtes, ce que vous faites, ce que vous dites. Cela va ouvrir des portes devant vous, car le monde recherche des personnes excellentes. L’excellence vous donnera un avenir...

Ce que nous sommes nous attire vers où nous allons. L'excellence attire l'excellence ; la médiocrité attire la médiocrité.

Il faut avoir le caractère qui va avec notre destination et ne plus perpétuer ce que nous avons reçu de nos ancêtres, de nos amis et d'autres influences médiocres du passé.

Dieu est exigeant ; Il ne tolère pas ce que tout le monde tolère. L'exigence produit l'excellence. L'Apôtre Paul avait compris cela, et il a dit un jour qu'il traitait durement son corps (1 Corinthiens 9:27) de peur d'être trouvé médiocre après avoir prêché aux autres.

 

Nous ne pouvons pas mépriser notre destinée. La plupart des gens n'auront pas une meilleure vie parce que tout simplement ils méprisent la vie meilleure. Par exemple, beaucoup de personnes n'aiment pas leur employeur et ce qu'il représente. De ce fait, ils ne seront jamais employeurs !

Il faut comprendre qu'il existe un principe de transmission. Quand vous marchez en accord avec une personne, à terme, vous pouvez recevoir ce que cette personne a reçu. Par contre, si vous marchez en désaccord, vous ne recevrez jamais ce qu'elle a de bon.

Dieu va nous ouvrir des portes, nous mettre en contact avec certaines personnes, afin que nous nous en inspirions et non pas que nous les méprisions. Peu importe l'endroit où nous nous trouvons actuellement, nous ne pouvons pas avoir une mauvaise attitude. Au contraire, nous devons bénir ceux que nous sommes en train de servir; c'est l'élément qui nous fera avancer vers l'objectif que nous voulons atteindre. Si vous êtes excellents, tôt ou tard, votre vie sera une vie excellente !

Un vrai disciple veut tout ce que Dieu veut pour lui, et dans cette optique, il va rechercher quelqu'un qui l'aidera à se développer, de qui il recevra un esprit de conquête, de courage et de détermination. Lorsque la pensée d'un homme s'élargit, il ne retombe pas dans la petitesse du passé, mais va toujours vers ce qui est plus grand, plus excellent. Il laisse derrière lui tout ce qui ne peut entrer dans la terre que Dieu lui donne, avec fermeté, sans regret, parce qu'il comprend que l'autre côté est bon, agréable et parfait.

Un disciple a de la bonne volonté pour développer le caractère de Christ, car il sait que c'est la condition pour arriver à sa destination.

Vivons à la hauteur de notre appel, vivons à la hauteur du plan de Dieu pour notre vie !