3063

Poursuis ton miracle

TD JAKES

Parfois, les obstacles paraissent insurmontables, mais nous sommes destinés à être rendus complets lorsque nous touchons Dieu dans notre besoin. C’est une saison dans laquelle Dieu est en train de dire des choses destinées à Ses enfants qui sont sur le point de devenir libres pour accomplir leurs desseins dans Son Royaume. 


Toutefois, beaucoup dans l’église n’ont pas vu Christ comme la réponse à leur dilemme. Ils vont à l’église, aiment le Seigneur, veulent aller au Ciel lorsqu’ils mourront, mais ils continuent à ne pas voir le Seigneur comme la réponse à leurs problèmes pratiques.

Souvent, nous séparons notre vie quotidienne de notre vie spirituelle. Nous voyons Jésus comme un chemin pour aller au Ciel et la solution aux problèmes spirituels, mais nous ne comprenons pas qu’Il est la solution à tous les problèmes de notre vie.

Durant de nombreuses années, j’ai prêché sur la femme infirme en Luc 13, qui était tellement liée par satan depuis dix-huit années qu’elle ne parvenait même pas à se tenir droite. Son passé la tourmentait, mais Jésus l’a rendue libre. Il a libéré chez elle le potentiel que satan avait enchaîné.

À cause de sa condition physique, cette femme a dû lutter pour atteindre Jésus. Peu d’entre nous souffrent du genre d’infirmité dont elle était atteinte. Cependant, nous sommes tous confrontés à des limites qui nous rendent infirmes.

Jésus aurait pu marcher vers cette femme. Au lieu de cela, Il l’a appelée à venir à Lui. Il désire que vous vouliez suffisamment de Lui afin de vaincre les obstacles et de faire une percée dans Sa direction.

Lorsque vous voyez une personne bossue ramper à travers la foule, vous savez tout de suite que cette personne veut réellement de l’aide. Ce genre de désir est ce qu’il vous faut pour changer votre vie, et Jésus est votre réponse.

DIEU EST VOTRE LIBÉRATEUR

Jésus était Le seul Qui connaissait réellement la femme infirme. Il lui a dit la vérité la concernant. Il a vu qu’elle était importante. Il lui a dit qu’elle était libérée, et l'a renvoyée libre.

Christ a traité avec les dix huit années de tourments de cette femme en un instant. Un moment passé avec Jésus a permis qu’elle s’empare de la vérité. Immédiatement après, elle était en bonne santé.

Cependant, parfois, la douleur peut devenir trop familière. Les habitudes et comportements sont difficiles à briser. Parfois, nous gardons des relations néfastes, parce que nous avons peur du changement. Toutefois, lorsque nous nous voyons comme Jésus nous voit, avec la même valeur, nous trouvons le courage pour couper court avec cette relation.

En Luc 13:16, Jésus a appelé la femme « une fille d’Abraham », le père de la foi. Elle a pu être liée, mais elle était tout de même encore une fille d’Abraham. Votre condition n’annule pas votre position.

La femme fut libérée à cause de qui son père était. Cela n’avait rien à voir avec sa personne. La Bible ne mentionne même pas son nom. Cependant, nous savons bien à qui elle appartenait.

Elle était une fille d’Abraham. De ce fait, elle avait de la valeur. Elle avait du mérite, parce qu’elle était une descendante d’Abraham.

DEUX HÉROÏNES DE LA FOI

Abraham est révéré par des millions de personnes comme le premier homme de l’histoire à avoir cru en Dieu, à tel point que cela lui fut imputé à justice. On lui donne une attention hors du commun en Hébreux 11 (voir versets 8 à 17), qui liste les noms des grands personnages de Dieu qui ont cru en Lui et accompli de grands exploits.

Il y a également deux femmes mentionnées dans cette « galerie d’honneur » de la foi. Ces femmes sont Sarah, l’épouse d’Abraham, et Rahab, la prostituée de Jéricho.

Je peux comprendre pourquoi Sarah est incluse dans cette liste, mais pourquoi Rahab ? La réponse est la suivante : à cause de sa foi. C’est la seule chose dont Sarah et Rahab ont en commun.

Il n’y avait rien de similaire dans leur style de vie, seulement leur foi. Dieu a vu la même chose que Sarah en Rahab. C’est pourquoi, n’acceptez pas le prétexte qu’à cause de votre passé, vous ne pouvez pas expérimenter la foi.

Prenez une décision, et tenez-vous y. Rahab a décidé de se tenir du côté du peuple de Dieu. Elle a agi ; elle a caché les espions.

La foi est un fait et une action. Rahab s’est mise en action, parce qu’elle croyait que Dieu la délivrerait lorsque Jéricho tomberait sous la main des Israélites (voir Josué 2:12,13).

Sarah reçut la force de porter et d’accoucher un enfant, alors que cela faisait bien longtemps qu’elle n’était plus en âge de tomber enceinte, non pas à cause de ses circonstances, mais à cause de sa foi. Sarah crut en Dieu (voir Genèse 21:2 ; Hébreux 11:11).

Dieu veut que votre foi se développe. Indépendamment de votre position ou de votre passé, c’est toujours votre foi que Dieu honorera.

Dieu s’occupe de restaurer des vies brisées. Si vous croyez que votre passé vous empêchera d’avancer avec Dieu, c’est que vous ne comprenez pas la valeur de la foi.

Certaines personnes ont une bonne vie, saine et consacrée. Peut-être en faites-vous partie ?

Toutefois, si vous voulez saisir les choses de Dieu, vous devez comprendre qu’Il agira dans votre vie selon votre foi, pas selon votre expérience. Il y avait une chose dans la maison de Rahab que Dieu a valorisée : ce fut sa foi. Aussi, Dieu l’a-t-Il protégée du feu.

En fait, Il a sauvé toute sa maison. Toutes les autres maisons de Jéricho ont été détruites (voir Josué 6:17-25). Toutefois, lorsque l'incendie cessa, Rahab resta la seule dans la ville à avoir encore sa propriété.

LES FILLES DE TSELOPHCHAD

Un groupe de sœurs dans l’Ancien Testament confirmèrent que Dieu s'intéressait à ce qui arrive aux femmes. Les cinq filles de Tselophchad avaient été laissées sans héritage (voir Nombres 27:1-7).

Leur père était riche, mais il n’avait pas de fils. À cette époque, il n’était pas permis aux femmes de posséder ou d’hériter des biens, si ce n’est au travers de leur époux.

Ces cinq femmes firent appel à Moïse afin d’obtenir son aide, sachant qui était leur père (voir les versets 3 et 4). Elles plaidèrent leur cause et le regardèrent comme l’autorité de Dieu. Elles ne comprenaient pas la raison pour laquelle elles ne pouvaient pas accéder à la richesse de leur père, pour la seule raison qu’elles étaient nées filles.

Si ce n’était pas à cause de la hardiesse de ces femmes, leurs oncles auraient reçu toute la richesse de leur père, tandis qu’elles auraient été pauvres et sans toit, en train de ne recevoir que les restes des autres.

Cependant, ces femmes étaient des filles d’Abraham. Si vous voulez que l’ennemi vous relâche, rappelez-lui de qui vous êtes la fille !

L’une des raisons pour lesquelles les filles de Tselophchad ont pu plaider elles-mêmes pour leur situation est due au fait qu’elles avaient raison. Et elles n’ont pas attendu qu’un homme les défende ; elles ont pris les choses en main. C’était l’heure d’enseigner au peuple de Dieu que les femmes ont de la valeur. Les filles d’Abraham ont de la valeur !

Lorsque Moïse a entendu le cas de ces sœurs, il n’a pas su quoi faire ; alors il a demandé à Dieu. Dieu a vu leur foi, et Il les a justifiées. Dieu ne fait pas acception de personnes.

VOUS AVEZ UN HÉRITAGE

C’est important de savoir qui vous êtes. Tout comme la femme infirme, vous êtes une enfant d’Abraham si vous avez la foi (voir Galates 3:29). Et tout comme ces cinq sœurs, vous voulez que l’héritage de votre père vous revienne. Aussi, pourquoi rester assise là, dans le besoin, alors que votre Père céleste vous a tout donné ?

Il n’y a aucune raison de rester assise à attendre que quelqu’un d’autre vous donne ce qui est à vous. Celui qui devait venir est déjà venu (voir Jean 10:10) !

Dieu vous a légué quelque chose. Votre Père vous a laissé un héritage. Et s’Il a béni les fils d’Abraham, certainement, Il bénira également les filles d’Abraham.

Tout ce que Dieu fera pour un homme, Il le fera pour une femme. C’est pourquoi vous n’êtes pas désavantagée. Vous pouvez obtenir un héritage comme n’importe quel homme (voir Galates 3:27,28).

Ces femmes israélites, les filles de Tselophchad, croyaient que c’était une disgrâce de devenir mendiante, ayant conscience de qui était leur père. Rahab était une prostituée jusqu’à ce qu’elle trouve la foi. Cependant, une fois qu’elle eut la foi, elle ne revint plus jamais à son ancienne profession.

La femme infirme était courbée jusqu’à ce que Jésus la touche. Cependant, une fois qu’Il la toucha, elle se tint debout.

Il n’y a plus aucune raison d’être liée, après avoir revêtu Christ et reçu Son toucher. Vous pouvez marcher avec respect, même si vous avez eu un passé rempli d’échecs.

Ce n’est pas ce que les gens disent de vous qui vous rend différente. Ce qui est vraiment important, c’est ce que vous dites au sujet de vous-même, et ce que Dieu a dit de vous.

Rahab a marché avec respect. Vous trouverez son nom listé dans la généalogie de Jésus-Christ. Elle est passée de prostituée à l’une des arrière-grands-mères de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ.

LA FOI EST CE QUI IMPORTE LE PLUS À DIEU

Pour certains d’entre nous, nos origines nous posent quelques problèmes particuliers, et nous devons traiter avec cela. Dieu dit qu’il n’y a ni Grec ni Juif (voir Galates 3:28). Il n’y a qu’une seule église, rachetée par le sang de l’Agneau. Nous sommes tous un en Jésus-Christ.

Dieu n’a que faire des races. Le réel avantage spirituel ne vient pas de la couleur de notre peau. C’est le contenu de notre cœur qui déclenche l’aide de Dieu.

Vous pouvez naître avec une cuillère d’argent dans la bouche, mais dans le Royaume de Dieu, les statuts sociaux ne veulent rien dire. Rahab a pu être mentionnée juste après Sarah, parce que si vous croyez, Dieu vous bénira.

La foi est la seule chose dans ce monde qui donne une vraie égalité face aux opportunités. N’importe qui peut venir à Jésus.

Ne soyez jamais découragée ou attristée parce que vous êtes une femme, lorsque c’est le moment de Le rechercher. Il regarde à votre cœur. Il ne regarde pas à la moralité ou aux bonnes œuvres. Il regarde à la foi qui vit à l’intérieur de vous.

Christ a vu la valeur de la femme infirme, parce qu’elle était une fille d’Abraham. Il vous délivrera également de la douleur contre laquelle vous avez lutté, ainsi que des frustrations qui vous affligeaient.

Cependant, vous devez atteindre le point où c’est le Seigneur que vous désirez. L’unité et la simplicité de votre cœur apporteront la délivrance (voir Psaumes 27:1-4).

Dieu veut que vous croyiez en Lui, afin de personnaliser la vérité qui dit que vous pouvez faire toutes choses en Lui (voir Philippiens 4:13). Il essaie de vous enseigner maintenant même, afin que lorsque le temps de votre miracle arrive, vous aurez un dépôt de foi qui vous poussera vers ce miracle.

Si vous osez croire que vous avez reçu un titre d’héritage en Jésus-Christ, vous trouverez la puissance pour poursuivre, vous tenir droit debout et être libérée. Alors, le potentiel qui a été lié sera véritablement rendu libre.