4145

Ne perdez pas espoir. Priez pour vous en sortir !

Je crois en un Dieu de miracles ! Romains 10:8-9 dit : « Que dit-elle donc ? La parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton coeur. Or, c'est la parole de la foi, que nous prêchons. Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton coeur que Dieu l'a ressuscité des morts, tu seras sauvé. »


Mais il nous est impossible d’être sauvés ! Allez ! Je suis un évangéliste qui remplit des stades, et je veux que vous sachiez qu’il vous est impossible d’être sauvés ! Regardez ce que vous devez faire ! Il vous faut confesser le Seigneur Jésus et croire à ce qui est absolument impossible, croire que Dieu L’a ressuscité d’entre les morts – et ensuite, vous serez sauvés.

Afin d’entrer dans le Royaume de Dieu, vous devez croire à un miracle à la fois puissant et incroyable ! Le simple fait d’aller à l’église, de réciter des prières ou même de lire la Bible, ne suffit pas pour accéder Royaume de Dieu. Croire en un miracle est l’unique porte d’entrée. Sans miracle il n’y a ni salut, ni délivrance, le péché demeure. Vous ne pouvez accéder au Royaume de Dieu que par un miracle. Lorsque vous croyez !

Lorsque je parle de miracle, les gens pensent qu’il s’agit de guérison. Mais il ne s’agit là que d’une seule partie. Je pense avoir vu bien plus de miracles que quiconque ! Je crois en un Dieu de miracles, de puissance, d’autorité – un Dieu de l’impossible qui change les choses et les situations. Maintenant, Dieu doit changer votre vie et la mienne, afin qu’au travers de nous, Il puisse changer notre nation.

J’ai un tel désir passionné de voir la Gloire de Dieu. Le monde ne connaît pas Dieu, il n’arrive pas à Le comprendre ; tant que vous et moi nous ne CONNAISSONS pas Dieu, tant que nous ne CONNAISSONS pas Sa puissance, et n’expérimentons pas Sa gloire dans notre vie, le monde extérieur ne pourra ni Le connaître, ni Le comprendre.

Nous devons apprendre à communiquer avec Dieu au travers de la prière. De nos jours, les églises ne savent pas prier. Or, la prière révolutionnera votre vie. Personnellement, j’ai faim de Dieu, je veux Le CONNAÎTRE. Je veux EXPERIMENTER Sa puissance dans ma vie. En début d’année, j’ai consacré une semaine entière à prier sur l’une des plus hautes montagnes autrichiennes à cause de gros problèmes que je rencontrais dans mon ministère. Mais lorsque Dieu a commencé à me parler, en se révélant Lui-même, je me suis trouvé à prier à la manière de Jacob, en revoyant sa rencontre avec Dieu.

Genèse 32 dit que Jacob a LUTTÉ, s’est BATTU avec Dieu. Alors pourquoi ? Pourquoi cette bataille entre Dieu et un homme ? Résistait-il à Dieu ? Ou bien Dieu avait-Il besoin de faire quelque chose dans la vie de Jacob ? A la fin de cette bataille, Dieu s’est tourné vers Jacob et lui a dit : « Car comme un prince, désormais tu as de la puissance avec Dieu, et avec les hommes. » (Version King James) Si vous voulez avoir de la puissance auprès des hommes, il vous faut d’abord obtenir de la puissance avec Dieu. Non pas de la puissance en PROVENANCE de Dieu, mais de la puissance AVEC Dieu. De nos jours, l’église a perdu cette puissance avec Dieu. C’est pourquoi nous avons besoin d’apprendre à prier.

Comment ai-je appris à prier ? Au travers des épreuves et des tribulations. Alors que j’étais jeune pasteur, dans mon église se trouvait un homme en phase terminale d’un cancer. Nous avons prié pour lui et Dieu l’a totalement guéri. J’ai même vu le cancer sortir de son corps ! Il ne s’agissait pas d’une simple guérison, car les médecins avaient amputé certaines parties de son corps. Mais Dieu a tout remis en place. Je n’étais alors qu’un jeune homme. Lorsque son fils vit la puissance de Dieu chez son père, il fut rempli par le Saint-Esprit, et partit prêcher l’Évangile ! La puissance de Dieu a complètement transformé cet homme.

Ma propre vie a radicalement changé il y a quelques années de cela, alors que je souffrais d'un cancer de la gorge. J'étais pasteur et évangéliste, mais je ne pouvais même pas prêcher ! Je refusais les traitements, disant que je croyais en un Dieu qui répond aux prières. J’ai prié durant trois mois, puis, pleinement convaincu que j’étais déjà guéri, je retournai voir les médecins. Ils me dirent : « Dieu n’existe pas, il n’y pas de miracle, votre cancer a tant évolué que nous allons devoir vous opérer dès lundi. Par conséquent, vous n’aurez plus de voix. » Me suis-je alors dit que Dieu n’exauce pas les prières, qu’Il ne pouvait pas me guérir de ce cancer, qu’Il ne peut pas faire de miracles ?

Quel genre de Dieu avez-VOUS ? Est-Il dépourvu de puissance ? Ou bien est-Il le Dieu de l’univers ? Mon Dieu est le Dieu de la Bible. Il est puissant, glorieux et accomplit des miracles ! Nul n’est comme Yahvé ! Mais je n’étais pas encore guéri ; qu’ai-je alors fait ? J’ai demandé à Dieu de m’apprendre à prier. J’étais pourtant un pasteur et un évangéliste qui avait vu des miracles de guérisons. Mais à cet instant précis, je tombai sur ma face devant Dieu : « Oh Seigneur, guéris-moi ! » Et rien ne se passait. J’ai alors changé ma prière, en disant : « Oh, Seigneur, si Tu souhaites que je reste dans mon église, et que j’habite en Angleterre, alors ne me guéris pas ! Car je crois que Tu es un Dieu de puissance et d’autorité, qui peut changer le monde ! Si tu veux que je parte en mission, que je fasse un pas de foi pour aller en Russie, alors j’ai besoin d’un miracle puissant. Guéris-moi ! »

Cette même nuit, Dieu exauça ma prière et me guérit. Le lendemain matin, je me rendis à l’hôpital, et les chirurgiens m’examinèrent scrupuleusement à trois reprises. Ils se mirent en colère et m’accusèrent en disant : « Qui a fait cela ? Quel l’hôpital, quel médecin a fait cela ? Car nous voyons la cicatrice qu’a fait le bistouri en enlevant le cancer ! » J’ai répondu : « Son nom est Jésus ! Il peut faire ce que vous ne pourrez jamais faire ! » Mais maintenant, j’avais fait un vœu à Dieu ; je suis donc allé dans mon église et leur ai dit : « D’un côté, la bonne nouvelle est que Dieu m’a guéri, mais de l’autre, la mauvaise nouvelle est que je dois vous dire au revoir »

Effectivement, j’avais fait une promesse à Dieu ! Comment pouvons-nous nous attendre à ce que Dieu tienne Ses promesses si nous n’honorons pas les nôtres ? J’avais fait un pas de foi, et sans salaire ni argent, j’ai acheté une parcelle de terrain sur laquelle j’ai bâti une nouvelle maison. Je n’avais pas d’argent, et mon équipe ne comprenait donc pas comment j’avais pu faire cela. Depuis toutes ces années, rien n’évoluait, et soudain, je pus acheter un nouveau bus pour faire de la contrebande de Bibles. Ce bus me coûta le double du prix de ma maison ! Pourquoi ? Parce que Dieu avait pu accomplir ce miracle et me guérir. J’avais donc appris une leçon : rien n’est impossible, absolument rien !

Cette année-là, je dus consacrer beaucoup de temps dans la prière car j’eus à faire face à d’énormes crises au sein de mon ministère. Je me trouvais moi-même à me poser ces questions si courantes : Pourquoi ? Pourquoi ci ? Pourquoi ça ? Et je me demandais pourquoi les gens prient, et n’obtiennent pas de réponses à leur prière ? Une semaine plus tôt, j’avais lu une histoire hors du commun dans les journaux. Une famille était partie se coucher, laissant sa voiture devant l’entrée de la maison. Durant la nuit, le sol s’ouvrit et engloutit la voiture, et au petit matin, ils trouvèrent leur voiture dix mètres plus bas, au fond du trou ! Au travers de cette histoire, Dieu me dit: "Je vais te dire ce qui ne va pas lorsque tu pries. Quand tu commences à prier, Je me tiens là, prêt à te répondre. Mais soudainement, au lieu de continuer, tu t'arrêtes, juste au moment où Je m'apprête à te donner ce que tu as demandé !"

Parfois nous prions, nous prions, et brusquement, nous nous disons « Bon, Dieu ne va pas me répondre ! » alors nous abandonnons ! Et nous tombons au fond du trou ! Mais Dieu est là, tout près, sur le point nous répondre, et c'est à cet instant que nous abandonnons !

Une autre chose changea ma vie. Alors que j’étais dans une prison communiste pour avoir illégalement fait passer des Bibles derrière le Rideau de Fer (j’étais devenu un professionnel, chaque fois que je passais, j’en transportais deux tonnes dans mon bus, j’avais lancé un véritable réseau de distribution, et nous en avons ainsi donné des centaines de milliers – c’était une opération incroyable, mais au bout de douze ans, ils m’ont attrapé), et j’encourais de dix ans de prison. Mais je me suis adressé à Dieu en disant : « Oh, Dieu, je veux sortir ! » Dieu me répondit : « Veux-tu la voie facile ou difficile ? La voie facile pour toi est de rester ici pour finir ta peine ; ils ne te tueront pas, tu vivras avec du pain et de l’eau, et tu sortiras vivant. »

Si ça, c’était la voie « facile » alors quelle était la voie difficile ? Dieu ajouta en me disant : « Tu peux prier pour sortir de là ! » Les gens ne comprennent pas. Dieu me disait qu’il était plus facile de laisser tomber, de les laisser faire ce qu’ils voulaient de moi en prison… La voie difficile était de se battre avec Dieu et avec l’homme. Maintenant, je comprends mieux la situation de Jacob, car j’ai dû apprendre à prier, dans la salle des tortures, durant ces quatre mois d’interrogatoire, de faim, et de toutes ces choses qu’ils me firent subir dans cette prison communiste. Je n’étais jamais seul, toujours environné d’hommes, des criminels et dealers de drogue. Pas un seul chrétien ne se trouvait dans ma cellule. Dans cette prison, j’ai dû apprendre à chercher Dieu, et quelque chose de puissant s’est produit. Un jour, très tôt dans la matinée, le désespoir m’envahit car Dieu n’avait pas exaucé mes prières. J’avais prié pour de la nourriture, mais aucune réponse, prié pour que ma famille vienne me visiter, mais rien du tout. Tout ce que je demandais à Dieu n’obtenait aucune réponse. Le ciel était comme d’airain. Je ne recevais aucune réponse de la part de Dieu. N’en pouvant plus, je me suis exclamé : « Seigneur, je ne peux plus prier » Dans mon désespoir, je me souvins alors des paroles des disciples de Jésus, lorsqu’ils découvrirent le secret de Sa vie prière : le temps qu’Il passait avec le Père, Sa communion avec Dieu, la puissance dans Sa vie, la capacité qu’Il avait de permettre au Saint-Esprit d’agir par Son intermédiaire. Tout comme les disciples, je dis : « Oh Dieu, enseigne-moi à prier ! »

Dans une prison dégoûtante, enfermé 24 heures par jours, avec comme toilettes un trou dans le sol du coin de la pièce. J’ai vécu ainsi jour et nuit, privé de douche, recevant ma nourriture au travers des barreaux de la cellule. C’était l’enfer sur terre. Maintenant, la raison pour laquelle je prêche l’Évangile est parce que l’enfer à tendance à me rappeler cette prison. Je serais prêt à donner ma vie, simplement pour libérer les pécheurs de cet enfer.

En Israël, j’ai prêché devant des milliers de russes ayant échappé à l’Holocauste. Ils m’écoutèrent car j’avais vécu dans l’une de ces prisons communistes, et c’est là que j’avais appris comment prier afin de m’en sortir. Croyez-moi, ils veulent connaître le Dieu qui peut les délivrer, Celui qui a la puissance de les affranchir. Vous qui êtes chrétiens, comprenez que le monde ne veut pas d’un Dieu faible ou impuissant. Les gens veulent un Dieu qui répond aux prières, qui opère des miracles. Et si vous ne Le connaissez pas, alors ils ne vous écouteront pas. Mais ce jour-là, lorsque j’ai dit dans ma cellule que je ne pouvais plus prier, la gloire de Dieu est descendue. J’ai bondi sur mes pieds en pleurant et en criant ce cantique « Que mon âme Te loue mon Sauveur mon Dieu, combien Tu es grand ! » Je vis la grandeur, la puissance de Dieu – non pas dans une église, ni chez moi, ni même avec ma famille – mais dans cette cellule répugnante.

Avez-vous conscience de ce que Dieu a dû faire pour changer ma vie ?! C’est à cet instant que tout a changé, Dieu commença à me montrer ce jour où je serais libéré, j’avais réussi à cacher ma Bible – ne me demandez pas comment – 6 000 prisonniers, une seule Bible ! – et Il confirma toute chose par Sa Parole. Il envoya ensuite le Premier Ministre Britannique me chercher, et je rentrai chez moi le jour de mon anniversaire, exactement comme Dieu me l’avait dit. J’avais appris à prier, à communiquer avec Dieu ! Maintenant, je commence à comprendre ce qui est arrivé à Jacob lorsqu’il luttait avec Dieu. Il a changé son nom, l’a touché à la hanche. Lorsque Dieu a guéri mon cancer, Il a touché ma voix, a laissé une marque. C’est un miracle qui m’a changé à tout jamais. Regardez Pierre, qui marchait avec Jésus, écoutait Ses merveilleux enseignements, et voyait tous les miracles qu’Il faisait – il n’en était pas moins un homme, et renia Christ dans la salle du jugement du Grand Sacrificateur – la peur avait tout détruit. Cependant, qui fut le prédicateur de la première croisade d’évangélisation de l’histoire ? Pierre !

L’église actuelle est paralysée par la peur. Nous avons besoin de ce même baptême de feu et de puissance que Pierre a reçu ! Priez pour trouver votre chemin, pour vous en sortir ! Laissez Dieu changer votre vie ! N’empruntez pas la « voie facile », ne tombez pas dans ce « trou ». Dieu est là, attendant de vous donner la réponse. N’abandonnez pas !