3696

Tout ce qui est bon a un ennemi

Mike MURDOCK

Tout ce qui est bon a un ennemi. Jésus avait un ennemi. Par conséquent, vous aurez un ennemi durant toute votre vie. « Le disciple n'est pas plus que le maître ni le serviteur plus que son seigneur » (Matthieu 10:24). La plupart des gens ne parviennent pas à reconnaître les ennemis de leur prospérité et de leur récolte.


Votre ennemi est toute personne ou influence qui tente de vous empêcher d’accomplir un rêve ou un but digne assigné par Dieu.

Votre ennemi utilisera des paroles, des contretemps et des attaques pour épuiser votre énergie et changer votre focus. Maintenant, satan est votre réel ennemi. Il utilise des gens comme instruments de distraction. Son but ne s’arrête pas à votre dévastation. Son but est de voler à Dieu le plaisir que vous Lui procurez. Les yeux du Seigneur sont toujours sur vous. Il se plaît dans vos progrès, votre paix et dans la relation qu’Il entretient avec vous. Quel était le but de satan dans le Jardin d’Eden ? Mettre fin au plaisir que Dieu expérimentait dans Sa communion avec Adam et Ève.

Votre ennemi vous craint.

Satan est très conscient des plans de Dieu. Il reconnaît pleinement votre potentiel et ce que Dieu planifie pour votre vie. Il attaque, craignant votre succès. Vous avez la relation avec Dieu dont lui-même avait bénéficié initialement. David l’a vu se produire dans sa propre vie. « Saül craignait la présence de David, parce que l'Éternel était avec David et s'était retiré de lui » (1 Samuel 18:12). Votre ennemi doit être détruit, pas compris. Les jours de satan sont comptés par Dieu. Même David est parti lorsqu’il a discerné l’envie et la jalousie dans les attaques de Saül. (1 Samuel 18:12).

Ne négociez jamais avec un ennemi !

« Ne fréquente pas l'homme coléreux, ne va pas avec l'homme violent, de peur que tu ne t'habitues à ses sentiers, et qu'ils ne deviennent un piège pour ton âme » (Proverbes 22:24,25). Éloignez-vous d’un climat conflictuel autant que faire se peut ! C’était l’un des points clés du leadership de David. Il comprenait l’importance de protéger ses propres objectifs dans ses relations avec Saül. « Mais David se détourna de lui deux fois » (1 Samuel 18:11b).

N’alimentez pas votre ennemi et ne lui donnez aucune énergie !

Votre présence et vos paroles insufflent souvent de l’énergie et de la force chez votre ennemi, sauf si ce que vous dites, ce sont les bonnes paroles. « Une réponse douce calme la fureur, mais une parole dure excite la colère » (Proverbes 15:1).

Vous ne pouvez pas résoudre un problème pour votre ennemi.

Son but est de vous détruire. Vous êtes l’objet de son attention. Votre rêve est votre but ; votre destruction est son but. Accomplir votre mission et suivre les instructions de Dieu sont vos buts. Vous détruire est sa cible. « La fureur est cruelle et la colère impétueuse, mais qui résistera devant la jalousie ? » (Proverbes 27:4).

Votre ennemi n’investira aucun temps ni argent ni effort pour comprendre et embrasser votre mission sur la Terre. Les pharisiens s’appliquèrent à utiliser les explications propres de Jésus pour Le piéger. Jésus le savait. Leurs questions représentaient des « hameçons » pour Le dévier de Sa route et briser Son focus. C’est la raison pour laquelle Il répondait à leurs questions avec une autre question. Les mobiles des autres devraient vous aider à donner le genre de réponses que vous leur donnez.

Vous devez discerner rapidement qui est votre ennemi.

« Ne donnez pas accès au diable » (Éphésiens 4:27). Un conflit continuel révèle la présence d’un ennemi que vous permettez. « Car là où il y a un zèle amer et un esprit de dispute, il y a du désordre et toutes sortes de mauvaises actions » (Jacques 3:16). Votre ennemi recherche du dialogue, de l’échange et de la communication au lieu de rechercher une solution. « Apprenant toujours et ne pouvant jamais arriver à la connaissance de la vérité » (2 Timothée 3:7).

Votre ennemi ne manifestera pas de miséricorde.

C’est la preuve de l’absence de sagesse. « La sagesse d'en haut est … pacifique, … conciliante, pleine de miséricorde … » (Jacques 3:17).

Votre récolte financière a un ennemi.

« Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire » (Jean 10:10a). Job l’expérimenta lorsque satan se présenta devant Dieu et désira détruire sa vie. Faites face à votre ennemi immédiatement ! Nommez les choses pour ce qu’elles sont réellement. Ce que vous ne voulez pas confronter vous disqualifiera pour la conquête. Les champions ripostent. Devenez sérieux concernant la victoire sur la pauvreté et le manque ! Ainsi que je l’ai dit plusieurs fois, la récolte financière n’est pas une broutille. C’est la plus grande crainte de l’enfer quant à l’église de cette génération.

Examinons trois ennemis qui détruisent votre récolte financière :

1. Les mauvaises fréquentations.

Vos amis nourrissent soit vos rêves, soit vos doutes. Soit vos amis vous transmettent de l’énergie, soit ils vous attaquent. Vous devez décider et discerner ceux que satan utilise pour détruire votre récolte financière. « Celui qui fréquente les sages devient sage, mais celui qui se plaît avec les insensés s'en trouve mal » (Proverbes 13:20).

- Certains amis sont des parasites, vous épuisant de toutes les façons possibles et imaginables.

- Certains amis sont des stimulateurs, vous communiquant une énergie et un enthousiasme remarquables pour la récolte à venir.

- Certains vous envient et vous traiteront de matérialiste amoureux de l’argent.

- Certains rivaliseront avec vous. Ils seront misérables et furieux lorsque votre créativité explosera.

- Certains amis douteront de vous. Ils vous exposeront toutes les raisons pour lesquelles vous devrez vous attendre à l’échec.

L’apôtre Paul donna cet avertissement : « Ne prenez point part aux œuvres infructueuses des ténèbres, mais plutôt condamnez-les » (Éphésiens 5:11). Toutefois, si vous échouez, c’est parce que vous avez permis aux mauvaises personnes d’être trop proches de vous. Lisez la biographie de grands hommes qui expérimentèrent de terribles échecs. Ils ont fait confiance aux mauvaises personnes.

2. Un mauvais enseignement.

Quelqu’un est toujours en train de communiquer une mauvaise information. Cela vous affectera et vous influencera bien plus que vous le réalisez. L’apôtre Paul reconnut que ceux qu’il aimait étaient en train d’écouter quelqu’un d’autre. « Ô Galates, dépourvus de sens ! Qui vous a fascinés, au point que vous n’obéissiez plus à la vérité ? » (Galates 3:1). L’erreur est mortelle ; c’est un poison. Elle est toujours mélangée à une demi-vérité ; ce qui la rend trompeuse. L’une des plus grandes erreurs que l’on enseigne aujourd’hui concerne la souveraineté de Dieu. C’est une conception tellement erronée ! Laissez-moi expliquer.

« N’avez-vous pas l’impression que satan vous donne beaucoup d’argent pour que vous rétrogradiez et que vous vous éloigniez de Dieu ? », demanda un jeune homme d’affaires sérieux, un soir après une conférence. « Permettez-moi de vous poser une question, répliquai-je. Si la richesse financière peut briser votre relation avec Dieu, ne pensez-vous pas que satan vous aurait submergé de finances chaque jour de votre vie ? » Cela lui parut judicieux. Je continuai : « Lorsque satan voulut détruire Job, il ne fit pas augmenter ses revenus. Il ferma le robinet financier dans sa vie ».

Une autre femme éleva sa voix un jour pour dire : « Si Dieu voulait que nous ayons de l’argent, Il nous le donnerait. » Je répondis : « Cela signifie-t-il que si Dieu veut que vous vous peigniez, Il aurait dû Le faire pour vous ce matin ? Si Dieu veut que vous portiez des vêtements, vous n’auriez pas dû naître nue ! »

Un autre homme d’affaires tranchant et éloquent déclara lors d’une conférence : « Bien, je crois que Dieu vous donnera de l’argent s’Il peut vous faire confiance avec cela. » « Alors expliquez-moi pourquoi tellement d’impies athées possèdent des millions et que des missionnaires ne peuvent même pas acheter des véhicules pour leur ministère, si c’est une question de confiance de la part de Dieu ? » répondis-je. Oh, c’est tellement tragique ! Lorsque j’entends les réponses des gens concernant la bénédiction et la richesse financières, des millions de personnes ne font aucun effort pour apprendre et pratiquer le principe de croissance. Ensuite, elles se posent des questions lorsque leur argent ne croît jamais et qu’elles demeurent dans une pauvreté abjecte.

3. Des mauvaises paroles.

Vos paroles sont créatrices. Elles sont puissantes. Elles sont des courants qui vous précipiteront vers votre rêve ou loin de votre rêve. « La mort et la vie sont au pouvoir de la langue ; quiconque l’aime en mangera les fruits » (Proverbes 18:21). Vos paroles peuvent saboter des amitiés productives et fructueuses. « Celui qui veille sur sa bouche et sur sa langue préserve son âme des angoisses » (Proverbes 21:23). Vos paroles décident de ce qui grandira à l’intérieur de vous. « La bouche du juste est une source de vie » (Proverbes 10:11a). Vos paroles peuvent créer des irritations inutiles et destructives chez les autres. « Une réponse douce calme la fureur, mais une parole dure excite la colère » (Proverbes 15:1). Vos paroles peuvent placer des pièges qui vous détruisent. « La bouche de l'insensé cause sa ruine, et ses lèvres sont un piège pour son âme » (Proverbes 18:7). Vos paroles doivent être placées au bon moment et au bon endroit. « L'insensé met en dehors toute sa passion, mais le sage la contient » (Proverbes 29:11). Vos paroles peuvent être le véhicule de votre propre délivrance face à un dilemme. « Mais la bouche des hommes droits est une délivrance » (Proverbes 12:6). Vos paroles méritent réflexion avant de les délivrer. « Le cœur du juste médite pour répondre » (Proverbes 15:28a). Vous devez être prudent en ce qui concerne les personnes qualifiées pour recevoir votre opinion et vos conseils. « Ne parle pas aux oreilles de l'insensé, car il méprise la sagesse de tes discours » (Proverbes 23:9). Vos paroles décident de vos saisons. Vos paroles décident de votre énergie et de votre enthousiasme. Les paroles qui sortent de votre bouche créent un chemin pour votre avenir ou ramènent votre passé dans votre présent. Arrêtez de parler de vos défauts avec tout le monde ! Cessez de faire de la publicité aux erreurs que vous avez commises ! Arrêtez de débattre sur vos doutes et de faire la publicité de vos peurs ! Vous êtes un tueur de géants, un champion, un réparateur et un restaurateur de rêves. Parlez en tant que tel ; agissez en tant que tel ! Des milliers d’individus empoisonnent continuellement leur propre environnement avec des paroles négatives, pleines de doutes et de peurs. C’est l’une des raisons pour laquelle ils n’expérimenteront jamais leur récolte financière. Personne ne veut investir chez quelqu’un qui planifie l’échec. Votre bouche est : votre libérateur ; votre arme ; votre motivateur. Utilisez-la avec sagesse ! Des millions de personnes refusent de reconnaître les ennemis de leur prospérité. Elles ne goûteront jamais la douceur de la provision financière.

Prions : « Père, retire de ma vie les personnes stériles, impies et ingrates. Déracine toute erreur que j’ai embrassée par ignorance. Verse Tes paroles de foi et de victoire à travers moi. Dans le nom de Jésus. Amen. »

Cet article est une adaptation d'un livre de Mike Murdock