Le corps humain : le chef-d'oeuvre de Dieu

2590

par Joseph PATURI

 

Le cerveau humain renferme « … la disposition de matière la plus complexe et la plus ordonnée de tout l’univers », déclare Isaac Asimov.

« Je Te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes œuvres sont admirables, et mon âme le reconnaît bien. » (Psaumes 139:14).


Nous vivons dans un monde merveilleux. La plus grande de toutes les créations, c’est l’homme lui-même, la machine merveilleuse, précise et efficace. Le corps humain a une charpente osseuse et des cartilages que l’on appelle le squelette. Le squelette humain est flexible, avec des jointures et des articulations conçues pour bouger. Cependant, pour réduire les risques de frictions nocives, de telles parties articulées doivent être lubrifiées.

Les machines fabriquées par l’homme ne sont lubrifiées que par des sources externes. Or, le corps se lubrifie lui-même en produisant une substance gélatineuse dans la bonne quantité et à chaque endroit du corps où cela est nécessaire. Oui, le corps est une machine merveilleuse, en dépit des défauts dus aux erreurs de reproduction génétique (mutations) qui se sont accumulées depuis la chute de l’homme, apportées par la malédiction (Genèse 3).

Le corps humain possède une usine chimique bien plus complexe que n’importe quelle usine qu’un homme ait pu bâtir. Cette usine transforme la nourriture que nous mangeons en tissu vivant. Cela produit la croissance de la chair, du sang, des os et des dents. Cela répare également le corps lorsque des parties sont endommagées par accident ou à la suite d'une maladie. La puissance, pour travailler et jouer, vient de la nourriture que nous mangeons.

Même durant les saisons glaciales, notre corps connaîtra parfois des surchauffes. Le propre système de refroidissement du corps prendra alors cette surchauffe en charge. Des gouttes de transpiration couleront des millions de petites glandes sudoripares de la peau. C’est la façon principale par laquelle notre système de refroidissement maintient notre température au bon niveau. Le corps humain possède un thermostat automatique qui s’occupe du système de refroidissement mais également du système de réchauffement, en maintenant la température du corps à environ 37 °C (98.6 ° F).

Le cerveau est le centre d’un système informatique complexe plus merveilleux que le système informatique le plus performant jamais conçu par l’homme. Le système informatique du corps traite et envoie à travers tout le corps des milliards d’octets d’informations qui contrôlent chaque action, à la vitesse d’un clignement d’œil. Dans la plupart des systèmes informatiques, l’information est véhiculée par des câbles et des composants électroniques. Dans le corps, les nerfs sont les câbles qui transportent l’information dans les deux sens depuis le système nerveux central. Par ailleurs, dans un seul cerveau humain, il y a probablement davantage de câblage, de circuits électriques, que dans tous les systèmes informatiques réunis du monde. Oui, c’est quelque chose de merveilleux, et ce cerveau est le nôtre.

Le centre de contrôle du corps humain est le cerveau humain. C’est de loin le système de traitement de l’information le plus complexe de l’univers.

En fait, lorsque nous regardons, comme à ce moment précis, nous voyons réellement avec notre cerveau. Bien que, bien sûr, le message y soit transporté par le biais d’une autre structure merveilleuse : l’œil humain. Les caméras modernes fonctionnent sur le même principe de base que nos yeux. Dans notre œil, le focus et l’ouverture sont ajustés automatiquement.

Le son que nous entendons est en train d’être joué par un petit instrument musical parfait à l’intérieur de notre oreille. Les ondes sonores descendent dans le conduit auditif et sont véhiculées par les os de l’oreille moyenne jusqu’à la cochlée, laquelle est enroulée comme un petit coquillage. L’oreille externe opère dans l’air. Cependant, la cochlée est remplie de liquide ; et transférer les ondes sonores de l’air au liquide est l’un des problèmes les plus difficiles que connaisse la science. Trois petits os, appelés les osselets, sont justement là pour faire le travail qui nous permet d’entendre correctement. Il est intéressant de savoir que ces trois petits os ne changent pas depuis le moment de notre naissance.

Le cœur est une pompe musculaire qui propulse le sang à travers des milliers de kilomètres de vaisseaux sanguins. Le sang transporte de la nourriture et de l’oxygène à chaque partie du corps. Le cœur pompe une moyenne de six litres de sang chaque minute ; il pompe donc en une journée suffisamment de sang pour remplir plus de quarante tonneaux de deux cents litres.

Oui, le corps humain est une machine merveilleuse. Le fait est que n’importe lequel de ces mécanismes existants démontre complètement qu’ils sont l’œuvre d’un concepteur intelligent et talentueux, Dieu Lui-même. « Dieu créa l’homme à Son image, Il le créa à l’image de Dieu, Il créa l’homme et la femme. » (Genèse 1:27).

La matière première, les produits chimiques de base dans notre corps peuvent être trouvés dans la « poussière de la terre ». Toutefois, ces produits chimiques ne peuvent pas se transformer d’eux-mêmes en tissus cellulaires, en organes ou systèmes. Cela ne peut se produire qu’avec l’intervention d’une intelligence.

Le livre de Genèse enseigne que Dieu a pris « la poussière de la terre », un tas de produits chimiques, a formé un homme, puis a soufflé dans ses narines le souffle de vie. L’homme devint alors une âme vivante. Les êtres humains sont différents des animaux, car « Dieu a créé l’homme à Sa propre image » (Genèse 1:27). Notre corps a été conçu avec la capacité de transmettre à la génération suivante l’information programmée requise pour former une autre personne à partir de produits chimiques simples.

Nous sommes plus que les produits chimiques qui forment notre corps. Nous sommes une création spéciale de Dieu. L’homme est le chef-d’œuvre de Dieu, Sa fabrication minutieuse, la couronne de la création.

Le meilleur de l’univers…

Sans aucun doute, le système de traitement de l’information le plus complexe dans la vie, c’est le corps humain. Si nous rassemblons tous les procédés d’information humains, c’est-à-dire ceux dont nous sommes conscients (le langage, l’information, les mouvements volontaires délibérés) et ceux dont nous ne sommes pas conscients (fonctions d’information des organes, le système hormonal), cela implique le traitement de 1024 bits par jour. Ce nombre astronomique est supérieur par un facteur de 1 000 000 [i.e  qu’il est un million de fois plus grand] que la connaissance humaine totale de 1018 bits emmagasinés dans toutes les librairies du monde.

L’attention de notre Créateur pour le détail est extraordinaire.