Six recommandations simples qu’une femme doit mettre en pratique pour plaire à son mari

12231

Pour que votre conjoint soit heureux avec vous, arrêtez de penser que votre méthode est la bonne et la seule.


1. Consultez votre mari avant de prendre des décisions qui nécessitent son approbation !

Dans un couple, les décisions importantes se prennent à deux. Vous ne décidez pas de partir en voyage cet été, sans votre mari, sans son consentement. Pour que votre conjoint soit heureux avec vous, arrêtez de penser que votre méthode est la bonne et la seule. Cela ne signifie pas que vous ne devez rien décider seule, mais vous devez le consulter et lui dire le plus souvent possible : « Qu’est-ce que tu en penses » ? Lorsqu'une femme veut suivre son propre chemin et qu'elle ne veut pas être contredite, elle ne pose pas cette question. Cependant, vous, Madame, vous pouvez le faire, lorsque votre volonté n’est plus captive.

2. Mettez votre mari à sa place : la première !

Dieu vous a conçue parce que votre mari avait besoin de compagnie. Le mariage est donc une base de communion et d’échanges entre vous et votre conjoint. Aussi, demandez-vous ce qui se produit lorsque vous placez votre mère, un ami ou même un enfant avant votre conjoint ? Dieu appelle cela « désordre ». Vos priorités doivent être dans l’ordre ! - D’abord, Dieu ; puis votre mari ; ensuite vos enfants (lorsque vous en avez) ; vos parents ; vos amis. Si vous choisissez, par exemple, de passer un après-midi shopping avec votre maman, alors que votre mari vous a demandé de regarder un match de football avec lui, cela lui démontre qu'il ne tient pas la première place dans votre cœur, mais la quatrième.

3. Cessez de rappeler à votre mari ses erreurs et manquements !

Nous savons que vous avez une excellente mémoire, Madame, mais vous devez absolument, et régulièrement, faire une petite mise à jour. Mettez cela dans la poubelle de l’oubli. Rappeler continuellement ses torts à son mari fait naître chez lui un sentiment de culpabilité qui l’empêche d’avancer vers le progrès. Lorsque vous rappelez constamment à votre mari les choses qu’il ne fait pas ou qu’il n’arrive pas à faire, vous agissez plus comme sa mère que comme sa femme. Votre mari a besoin de trouver en vous une supportrice ; il veut que vous soyez fière de ses réalisations. Même s’il se trompe parfois, encouragez-le ; il fera mieux la prochaine fois ! Un homme donne énormément de valeur à l’encouragement.

4. Attention à ne pas mettre les travaux ménagers avant votre mari !

Une maison propre, c’est très important ; un homme aime voir une maison dans l’ordre et de la propreté. Cependant, lorsqu'il est bientôt l'heure pour votre mari de rentrer du travail, prenez une bonne douche, mettez un petit « pschitt » d’un bon parfum, enlevez le tissu qui vous servait de chapeau de protection contre les odeurs de fritures et d’épices, sortez votre meilleur sourire ; vous lui ferez ainsi oublier tous les soucis de sa journée. Lorsque votre mari rentre du travail, à quoi pense-t-il en regardant la viande décongelée dans l’évier, pendant que vous astiquez joyeusement les vitres ? Où va-t-il manger si les chaises sont encore retournées sur la table ? Il est vrai que vous pouvez passer par un moment de débordement, harassée par toutes les tâches de la maison. Demandez donc de l’aide à votre mari ; convenez d’un jour dans la semaine où vous allez faire équipe pour faire le ménage et le rangement ensemble, avec un fond de musique ointe. Ou alors demandez-lui gentiment : « Chéri, peux-tu m’aider en récupérant les enfants ce soir ? »

5. Prenez l’habitude d’être claire et concise lorsque vous parlez avec votre mari !

Lorsque votre conjoint vous demande comment s’est passée votre journée, ayez une notion de synthèse, allez à l’essentiel ! Ensuite, si votre mari pose des questions, vous pouvez agrémenter, sans pour cela donner tous les détails. Il est vrai que les hommes et les femmes sont visiblement différents, d’un point de vue physique, mais également mental ; ils pensent différemment. Toutefois, lorsque l’on est un couple, on trouve toujours un moyen de communiquer. Un homme, par exemple, n’a pas besoin d’avoir une conversation longue et soutenue, tandis que la femme a le souci des détails. Une femme veut tracer toute l’histoire de ses journées en paroles, ce qui pourrait risquer de faire décrocher son mari, de lui faire perdre l’intérêt de continuer à l’écouter. [Néanmoins, Monsieur, sachez être patient et coopératif pour l’écouter jusqu’au bout, parce que si c’était l’une de ses amies, tous ces détails auraient certainement leur importance, et elle l’écouterait jusqu’au bout ! Vous ne devez pas vouloir que ses collègues ou amies lui accordent plus d’attention que vous-même.] Ne vous attendez pas à ce que votre mari vous félicite, si vous n’avez pas pensé à lui dans votre journée ou s’il vous trouve tous les jours pendue au téléphone avec votre famille, vos amies. Il n’est pas un ami de plus ; il est votre meilleur ami, votre confident, votre meilleur supporter.

6. Ne prenez pas la place d’autorité de votre mari !

Madame, Dieu ne vous a pas appelée à être la tête de l’homme, mais son aide. Une épouse apprend au long des années à combiner ses talents avec ceux de son mari, pour former une équipe solide, propre à la multiplication. Le mari est le chef de la femme ; c’est son autorité. Il cherche constamment à donner de la vision à sa famille. Il supporte tout, dans le seul but de voir le succès de sa famille. Il est bien vrai que quelque fois, vous risquez d’avoir la forte impression de grandir dans l’ombre de votre mari, mais c’est à cette place que vous serez la plus efficace pour : le conseiller, le protéger, le seconder, le mettre en valeur, afin qu’il réussisse dans ce qu’il fait. Même si quelques fois les choses ne semblent pas aller dans le sens ni à la vitesse que vous voudriez, ne déshonorez jamais votre mari, en faillant dans votre confiance en lui. Même dans un match de foot, on peut revenir en défense pour mieux construire notre attaque. Patience, Madame… tant que vous êtes soumise à votre mari, votre équipe marquera les buts les plus importants de la vie. À certains moments, les mots ne sont pas nécessaires, votre confiance en lui alimentera simplement sa confiance en lui-même.