2825

Êtes-vous sous attaque ?

Par Jentenzen FRANKLIN

Êtes-vous en train d’avoir des luttes intérieures qui semblent prendre le meilleur de vous ?Votre vie de prière n’est peut-être pas ce qu’elle était ; vous n’arrivez tout simplement plus à trouver cet endroit avec Dieu qui est plein de vie, de joie, de paix et de buts. Vous ressentez comme si quelqu’un s’était faufilé chez vous, lentement mais sûrement, et avait volé votre zèle pour la louange et l’adoration envers Dieu, au point où vous semblez ne plus avoir le temps pour cela. Vous sentez-vous limité, freiné, étouffé et improductif ? Vos combats ont lieu dans le monde invisible, là où même votre famille proche ne comprend pas ce qui passe en vous. Les désirs qui provoquaient autrefois de la passion dans votre cœur semblent totalement hors de portée. Vos rêves et plans pour l’avenir semblent avoir disparu, et la vie qui se trouvait en eux a été étouffée par quelque chose que vous ne pouvez pas vraiment saisir.


Vous et moi, nous avons un véritable ennemi qui complote pour voler les âmes. Il est en train de prendre le dessus sur beaucoup de vies, mais nous ne devons pas nous asseoir et le laisser avoir accès à notre foyer, notre famille et notre vie. Le Seigneur nous a donné le pouvoir sur l’ennemi ; nous avons seulement besoin de comprendre comment l’utiliser.

Nous avons un véritable ennemi qui s’est montré tout d’abord dans le Jardin d’Éden sous la forme d’un serpent. Pourquoi un serpent ? Quelle est la connexion entre satan et le serpent ? Tout comme les serpents diffèrent dans leur façon de chasser et de détruire leur proie, il y a également différentes caractéristiques chez les esprits méchants et leur façon d’opérer. Certains serpents sont plus venimeux que d’autres, tout comme certains esprits démoniaques sont plus puissants que d’autres. Certains tuent en mordant leurs victimes et en leur injectant un poison mortel avec leurs crochets. Toutefois, il existe une race de serpents qui détruit sa proie d’une façon différente et unique.

Le python est un serpent qui attend patiemment sa proie afin de l’attaquer au moment opportun. Il enfonce profondément ses dents pointues dans sa victime, mais sa morsure n’est pas fatale. C’est ce qui se passe par la suite qui détruit sa proie. Il ne recherche qu’une chose : le souffle. Il s’enroule lentement autour de sa victime, puis commence à enlever progressivement la vie de son corps, au fur et à mesure que son emprise devient de plus en plus serrée. Cela étrangle et asphyxie sa proie jusqu’à ce que tout l’air soit vidé des poumons de celle-ci. Vous devez vous demander pourquoi je pense que c’est tellement significatif que le but du python soit d’étouffer sa victime par suffocation. Laissez-moi vous l’expliquer.

Le souffle, l’air et le vent sont des symboles du Saint-Esprit dans la Parole. Par exemple, en Jean 20:22, Jésus souffla sur Ses disciples et dit : « Recevez le Saint-Esprit ». En Actes 2, le Saint-Esprit vint comme un puissant vent impétueux. En Genèse, Dieu souffla le souffle de vie à l’intérieur d’Adam qui devint une âme vivante. Dieu insuffle un souffle dans l’homme. Devinez qui essaie d’étouffer la vie hors de nous ? Satan ne recherche qu’une chose : comme un python, il essaie d’extraire le souffle du Saint-Esprit et de Son onction de notre vie. Tout comme un python hait le souffle de sa proie et fera tout ce qu’il peut pour l’éliminer, satan désire extraire par la pression la vie du Saint-Esprit de nos églises et de notre vie personnelle. Il veut ce souffle de vie qui ne vient que par la présence et la puissance du Saint-Esprit. Sans la puissance et l’onction du Saint-Esprit, nous ne pouvons rien faire de durable. Sa Parole nous dit que ce n’est ni par la force ni par la puissance, mais par Son Esprit (Zacharie 4:6).

LE PYTHON

Dans le XXIe siècle, je crois que la force spirituelle primaire qui attaque l’église et la vie du croyant est celle dont l’apôtre Paul a dû faire face : Comme nous allions au lieu de prière, une servante qui avait un esprit de Python, et qui, en devinant, procurait un grand profit à ses maîtres, vint au-devant de nous. Actes 16:16 La plupart des traductions disent que cette femme était possédée par un esprit de divination, mais dans une traduction littérale [Young’s Literal Translation], nous voyons un autre nom pour cet esprit : Python. C’est le seul endroit où l’on donne le nom d’un esprit impur dans le Livre des Actes. Se pourrait-il que Dieu veuille que nous comprenions qu’il existe un esprit de Python qui veut s’enrouler autour de chaque église et de chaque croyant, extirpant la vie spirituelle de nous ?

Permettez-moi de prendre quelques paragraphes pour partager davantage au sujet des pythons. Je crois que cela illustrera la raison pour laquelle c’est une image et un nom appropriés pour montrer comment l’ennemi opère. Il existe beaucoup d’espèces différentes de pythons. La plupart d’entre elles croissent jusqu’à devenir d’immenses serpents ! Le python birman ne mesure que quarante-cinq à cinquante centimètres de long à son éclosion. Il naît avec une petite taille qui permet que l’on puisse le tenir dans une main, mais il continue à grandir jusqu’à sa taille mature, où il peut mesurer entre cinq et six mètres et peser soixante-dix à quatre-vingt-dix kg. J’étais un peu irrité lorsque j’ai lu au sujet d’un python birman captif au Serpent Safari Park, nommé « Baby ». Baby mesure plus de huit mètres de long et pèse plus de quatre cents kg ! Pouvez-vous vous imaginer en train de croiser un serpent de plus de cent quatre-vingts kg qui se dore au soleil dans votre jardin ou qui dîne dans votre poulailler ? Un serpent de la taille de Baby peut avaler un homme ! Une fois, j’ai vu une photo d’un python birman, dans les Everglades en Floride, en train d’avaler un gros alligator. Je ne veux pas me retrouver à proximité d’un serpent suffisamment robuste pour avaler un alligator !

Êtes-vous sous attaque ? RECONNAISSEZ LES SIGNES :

Perte du désir spirituel

Le but de toute attaque spirituelle est de vous détourner de ce que Dieu veut faire dans votre vie. C’est la raison pour laquelle le premier signe d’alarme d’une attaque est une perte du désir spirituel. Nous ne vivons pas uniquement par les sentiments, mais il y a une différence entre faire les choses simplement par obligation et les faire parce que cela nous réjouit. Le désir spirituel est mis en évidence par un cœur en feu pour Dieu. Comme David l’a dit : « Ô Dieu, Tu es mon Dieu, je Te cherche ; mon âme a soif de Toi, mon corps soupire après Toi dans une terre aride, desséchée, sans eau » (Psaumes 63:1). Lorsque Dieu fait vos délices, rien ne peut se comparer à cela. Celui qui est passionné par Dieu trouve son plaisir dans les choses de Dieu. Perdre son désir spirituel arrive rarement de façon délibérée. Cela ne s’installe pas du jour au lendemain. Cela se produit lentement, tout comme le python commence lentement et méthodiquement à resserrer ses liens autour de sa proie pour couper sa respiration ; les changements dans votre cœur sont subtils. Les problèmes de la vie surgissent et commencent à couper le temps que vous avez avec la Parole. Rapidement, vous devenez trop occupé pour lire votre Bible et renouveler votre pensée. Vous commencez à vous sentir déconnecté lorsque vous priez, et sans vous en rendre compte, vous commencez à passer de moins en moins de temps dans la prière. Très vite, vous trouvez des raisons pour ne pas venir à l’église. Les poursuites séculières commencent à prendre la place de votre poursuite de Dieu. Au lieu que votre cœur soit en feu, il commence simplement à tiédir. Vous avez sûrement des choses que vous aimez faire en dehors de l’église : des hobbies, des talents, du sport, des activités, des voyages, etc. Toutefois, j’ai observé beaucoup de chrétiens passionnés pour les choses de Dieu commencer à trouver tout leur plaisir dans les choses du monde plutôt que dans celles de Dieu.

La fatigue physique

Le second signe d’alarme est la fatigue physique. Je sais que cela ne sonne pas très « spirituel », cependant gardez en tête que nous avons été créés esprit, âme et corps. Si mon corps est faible, cela permettra à des choses d’entrer dans ma pensée (âme), lesquelles permettront à des choses d’affecter négativement mon esprit. Le bon exemple dans la Parole est celui d’Élie après sa course contre Jézabel. Après avoir fait descendre le feu du ciel, consumer son offrande et tuer huit cent cinquante de ses prophètes de Baal et d’Astarté, il porta un coup magistral à son royaume. Cela a dû être un travail éreintant, physiquement épuisant. C’est à ce moment que Jézabel attaqua en envoyant son messager pour menacer Élie de le tuer dans les vingt-quatre heures suivantes. Étant déjà blasé, il prit la fuite, marchant une journée entière dans le désert. Lorsque la poussée d’adrénaline prit fin, il s’assit sous un arbre et demanda la mort (1 Rois 19:1-4). Puis, il s’endormit. Très souvent, nous faisons face à nos plus grandes attaques juste avant une grande promotion ou juste après une grande victoire. Gardez cela en tête ; lorsque vous passez par une telle situation, une attaque pourrait très bien être une indication que vous êtes sur le point d’être promu ou que vous venez d’avoir une grande victoire. Après cette formidable victoire, la fatigue a laissé Élie ouvert à une attaque et au sentiment d’échec. La fatigue de votre corps use votre pensée. Vos pensées deviennent confuses, et vous pouvez même penser au suicide. Élie a dit à Dieu qu’il voulait mourir. Après qu’il se fut un peu reposé, un ange du Seigneur le réveilla et le nourrit.

« L’attaque du manque »

Le troisième signe qui montre que vous êtes sous attaque est « l’attaque du manque ». Il y a des moments où toutes vos ressources semblent sécher en même temps. Ne me comprenez pas mal ! Je ne suis pas en train d’insinuer que les MasterCard et les Visa sont des démons. Vous ne pouvez simplement pas « réprimer » les dettes que vous avez contractées. Vous ne pouvez pas prier pour chasser les factures ; vous devez les payer ! Cependant, lorsque tout commence à chuter au même moment (les affaires tarissent et des licenciements sont annoncés, la voiture tombe en panne, l’électroménager fait des siennes et tous les enfants sont malades), vous pourriez être sous une attaque de manque. L’ennemi attaque de cette façon pour que vous détourniez vos regards de Dieu et les placiez sur l’argent. S’il peut vous garder dans l’inquiétude plutôt que dans l’adoration, vous commencerez à prendre des décisions basées sur l’opportunité plutôt que sur l’onction. Toutes les « bonnes » affaires ne viennent pas de Dieu ! Le diable peut fournir quelques bonnes affaires tentantes. Il a même essayé de détourner Jésus de Son but en Lui offrant tous les royaumes du monde et une sortie de la croix. Bien sûr, c’était un piège. Le diable a ajouté : « Je te donnerai toutes ces choses, si tu te prosternes et m'adores » (Matthieu 4:9). Votre ennemi peut orchestrer des circonstances pour vous donner ce que vous cherchez à un moment de vulnérabilité de votre vie et vous voler ce qui compte le plus. Souvenez-vous toujours qu’il y a deux moments dans votre vie où vous êtes spécialement vulnérable devant la tentation : lorsque vous n’avez rien et lorsque vous avez tout. Restez proche de Dieu dans les bons comme dans les mauvais moments ! Que vous soyez dans une saison où les choses vont bien ou dans une saison où rien ne tourne rond, Dieu a promis de pourvoir à tous vos besoins selon Sa richesse en gloire si vous Le recherchez d’abord et que vous L’honorez avec vos finances.

Une vie de prière faible

Le quatrième signe qui montre que vous êtes sous une attaque spirituelle est l’affaiblissement de votre vie de prière. « Et il vint vers les disciples, qu'il trouva endormis, et il dit à Pierre : Vous n'avez donc pu veiller une heure avec moi ! Veillez et priez, afin que vous ne tombiez pas dans la tentation ; l'esprit est bien disposé, mais la chair est faible » (Matthieu 26:40,41). Quelques heures plus tard, Pierre s’est retrouvé sous attaque, et il nia même qu’il connaissait le Seigneur. La tentation est venue. La chair est faible. La prière est une discipline. Il n’y a pas de « don de prière ». Cela requiert de l’action de votre part. Cela demande de la foi et de la persévérance. Cependant, il y a des moments où bien que vous soyez fidèle à la prière, votre pensée peut travailler contre vous. Je sors souvent me promener dans les bois pour prier et concentrer mes pensées sur le Seigneur. Toutefois, il arrive parfois qu’après avoir marché trois ou cinq kilomètres, je réalise que mes pensées ont été sur tout sauf sur Dieu. L’ennemi veut contourner la volonté de Dieu. Vous penserez à des centaines de choses que vous devez faire au moment où vous essayez d’aller prier. J’ai appris à marcher avec un stylo et un petit bloc-notes. Après avoir écrit toutes les choses que j’ai oublié de faire, je dis : « Merci, diable, de m’avoir fait me rappeler de toutes ces choses, et maintenant que tout est sous contrôle, je vais prier ». Il y a toujours eu deux dénominateurs communs pour chaque échec de ma vie : une Bible poussiéreuse et un autel brisé. La stratégie du python de satan est de supprimer de votre agenda journalier la prière et la lecture de la Bible. Souvenez-vous que ce ne sont pas uniquement les affaires normales et naturelles ainsi que les soucis de la vie qui vous tiennent éloigné de votre lieu et temps de prière ; c’est une tactique spirituelle invisible du python pour couper la prière de votre vie. Si vous ne lisez pas régulièrement votre Bible et que vous ne priez pas, vous êtes sous une attaque spirituelle. L’esprit de Python en Actes 16 a attaqué Paul et Silas tandis qu’ils se rendaient au temple à leur heure de prière (v.16). La clé pour une vie spirituelle est d’inspirer la Parole de Dieu et de L’expirer par la prière. Vous avez une vie spirituelle si vous lisez votre Bible (inspirez) et priez (expirez). La Bible est la Parole inspirée de Dieu, ce qui signifie « Dieu a respiré ». Par conséquent, lorsque vous lisez la Bible, vous inspirez la vie. Lorsque vous priez, vous expirez.

Vous vous sentez submergé et désespéré

Vous sentez-vous dépassé par les circonstances ? Cela peut être le signe que vous êtes sous attaque. Le mot circonstance vient de deux autres mots : circum (encercler, autour) et stare (être debout). En d’autres termes, vous vous tenez debout et encerclé par ce qui se passe. Lorsque les circonstances semblent vous submerger, partout où vous vous tournez, il y a un autre problème, et un autre et un autre. C’est comme s’il n’y avait pas d’échappatoire ; vos problèmes s’alignent aussi loin que vos yeux peuvent voir, et vous submergent. C’est l’un des pièges que l’ennemi utilise pour planter les semences d’une mauvaise attitude. Des pensées telles que « À quoi cela sert-il ? À quoi bon essayer ? Rien ne change » commencent à inonder votre pensée. La frustration prend place. J’ai lu quelque part que la frustration était la peur que vos efforts ne paient pas. Cela ne prend pas longtemps pour que ces sentiments d’être submergé conduisent au désespoir. Vous ressentez que vous abandonnez. Je veux que vous compreniez quelque chose au sujet du désespoir. Tout ne vient pas en même temps. Lorsque vous vous heurtez contre ce mur, sentant que vous jetez l’éponge et abandonnez la partie, cette pensée s’est formée dans votre esprit longtemps avant. Si abandonner n’a jamais été une option, alors vous ne voudrez jamais abandonner lorsque les temps deviennent durs. Vous voudrez continuer à avancer dans la foi que la force de Dieu est plus grande que la vôtre et qu’Il vous verra dans chaque bataille. Si vous êtes en train de penser à abandonner et à vous éloigner de la famille de la foi, alors vous êtes sous attaque. Souvenez-vous que le python fait suffoquer ses victimes lentement. Progressivement, petit à petit, la liberté de vivre est extirpée de la victime. La Bible dit : « Un espoir différé rend le cœur malade » (Proverbes 13:12). Il est également dit : « Or la foi est une ferme assurance des choses qu'on espère, une démonstration de celles qu'on ne voit pas » (Hébreux 11:1). Si l’ennemi peut vous conduire à perdre l’espérance, il peut vous faire arrêter de vivre par la foi.

Les anciens styles de vie et habitudes refont surface

Le sixième signe qui montre que vous êtes sous une attaque spirituelle est que les anciennes iniquités commencent à refaire surface dans votre vie. Qu’est-ce qu’une iniquité ? Certains considèrent que les iniquités sont ces anciennes mauvaises habitudes dans lesquelles votre âme veut retomber lorsque les choses ne semblent pas tourner comme vous le voulez ; des habitudes comme fumer, se droguer, s’enivrer, fréquenter les bars et les clubs, céder à la chair. Les iniquités ont également à voir avec la méchanceté et l’injustice, comme le fait de mentir, tromper et voler autrui. Elles incluent les péchés sexuels tels que la fornication (avoir des relations sexuelles avec une personne sans être marié avec elle), la pornographie et l’adultère. Ce signe d’attaque commence souvent lorsque vous soupirez après votre ancien style de vie. Vous avez peut-être pensé : « Bien, au moins lorsque j’étais dans le monde, j’avais cela ou je faisais cela ». Tout comme les Israélites se plaignirent dans le désert, vous avez une mémoire sélective si vous pensez de cette façon. Lorsque Moïse fit sortir le peuple d’Israël de l’esclavage égyptien, chaque fois qu’ils rencontraient un peu de difficulté, ils se plaignaient et voulaient retourner à l’esclavage ! Après un miracle de délivrance hors d’Égypte, à travers la Mer Rouge, et bien qu’en toute sécurité, ils se mirent quelque peu en colère, et les plaintes ont commencé à fuser. « Oh, que ne sommes-nous morts par la main de l’Éternel dans le pays d’Égypte, lorsque nous étions assis près des pots de viande, lorsque nous mangions du pain à satiété ?! Car vous nous avez menés dans ce désert pour faire mourir de faim toute cette multitude » (Exode 16:3). Les enfants de Dieu continuent à suivre les mêmes tendances aujourd’hui. Si vous commencez à revenir sur vos anciennes iniquités dont Dieu vous a libéré, si vous commencez même à penser au sujet de ces choses, n’ignorez pas la sonnette d’alarme du Saint-Esprit ! C’est un signe certain que vous êtes sous attaque, et les mensonges du python sont en train de vous enlacer pour vous faire rétrograder.

Se détacher des relations divines

Lorsque de vieilles iniquités commencent à vous tenter, le prochain signe d’une attaque spirituelle suit assurément : se détacher des relations divines. Il y avait un temps où vous étiez en service dès l’ouverture des portes. Vous étiez parmi les derniers à quitter le bâtiment parce que vous preniez plaisir à parler aux autres croyants et à être en leur compagnie. Regardez autour de vous ! Vous êtes-vous éloigné de la communion fraternelle à l’église ou avec les personnes de votre petit groupe ? Faites-vous de plus en plus attention à vos amis charnellement parlant que spirituellement parlant ? Si tel est le cas, vous êtes en train de vous empêtrer dans une bataille perdue d’avance, et l’ennemi a placé sa cible sur votre tête. Dès lors que votre vie est pleine de Dieu et remplie du Saint-Esprit, vos amis non encore sauvés seront attirés par Lui. Vos amis sont la photo de votre avenir. Si vous avez plus de choses en commun avec les gens du monde qu’avec ceux qui servent Christ, vous n’êtes pas connecté aux bonnes personnes. Si vous avez reconnu les signes d’alarme de l’emprise mortelle de l’ennemi, vous devez le vaincre ! Vous n’êtes pas obligé de devenir sa proie !

Traduction : Dominique Vendôme

Cet extrait a été traduit et reproduit avec l'autorisation de l'éditeur de Jentezen Franklin, The Spirit of Python (Lake Mary, FL: Charisma House, 2013), 9-17.