2874

Katinas : c’est à cause du message

Dans l’industrie de la musique d’aujourd’hui, en constant changement, où les groupes arrivent et disparaissent dans l’obscurité à un véritable rythme effréné, les Katinas ont non seulement réussi à progresser malgré les changements, mais en plus en gardant intact leur style initial, et ce pendant vingt et une années maintenant.


Téméraires face aux tendances et courants de changements de la révolution musicale en ligne, les Katinas, un groupe composé de frères, John (chant), Jesse (chant), Sam (clavier), James (basse) et Joe (batterie), ont continué à écrire et à interpréter selon leurs propres termes –et ils en aiment chaque minute.

« Je dis cela avec la plus grande humilité, je sais que le fait que nous soyons toujours ensemble, à faire cela à temps plein, n’est rien moins que la faveur de Dieu. C’est réellement époustouflant », raconte James. « Nous avons vu tellement de choses aller et venir en vingt-et-un ans, et malgré cela, parfois, c’est comme si c’était seulement hier. »

Éventuellement, le travail le plus récent du gagnant du trophée Dove (récompense des meilleures musiques chrétiennes contemporaines) sur son dixième album en studio, Collage, les a seulement revitalisés.

« Très honnêtement, une partie de moi ressent comme un second souffle », partage James. « Je ne suis pas en train de dire que nous repartons pour vingt autres années, mais on peut avoir ce genre de sentiment parce que nous sommes encore plus passionnés aujourd’hui par la musique, et davantage encore pour le message que nous transmettons. »

Avec dix-sept enfants entre eux, les priorités et perspectives du groupe ont clairement changé au fil des années, rendant le message qu’ils partagent sur scène plus fondamental que jamais.

« Les choses qui étaient si importantes pour nous il y a quinze ans, ne le sont plus autant aujourd’hui », continue Joe. « Bien entendu, nous voulons toujours que le son et que ce que nous disons soient présentés d’une façon fraîche. Nous évoluons toujours de cette manière. Seulement, nous sommes juste plus âgés maintenant, et cela fait que l’on pense différemment. Si nous allons continuer, nous avons réalisé que c’est vraiment à cause du message. »

Les Katinas ont pu partager l’espoir trouvé dans la grâce infinie de Dieu par d’autres façons : à travers leur partenariat avec des ministères tels que Samaritain’s Purse (La bourse du Samaritain), Harvest Crusades de Greg Laurie, Compassion International et World Vision. En effet, quelques-unes des œuvres les plus signifiantes qu’ils ont réalisées avec Samaritain’s Purse furent en automne 2009, quand un violent tremblement et un tsunami frappèrent leur terre natale, l’ile américaine Samoa. « La Samoa américaine est littéralement un point sur la carte, et à cause d’un système d’alerte très obsolète, les gens ne purent pas évacuer la zone avant que le tremblement de terre ne la secoue, » se rappelle Jane.

« C’était un tremblement de terre de force 7 sur l’échelle de Richter, et personne ne réalisa que c’était un tsunami jusqu’à la deuxième et troisième vague. Puis, en l’espace de dix à douze heures plus tard, nous reçûmes un appel d’un représentant de Samaritain’s Purse, parce qu’ils savaient que nous venions de cette île. Ils furent les premiers arrivés sur place, avant même FEMA (l’agence fédérale des situations d’urgence) et la Croix Rouge. »

Par ailleurs, afin de tenir un concert de bienfaisance, que l’on appela « Espoir pour Samoa » à Nashville, le groupe reprit le vol pour Samoa avec l’organisation. Pendant qu’ils étaient sur place, les Katinas ont pu aider en ciblant des domaines spécifiques, là où les besoins étaient les plus urgents –une expérience que le groupe n’a toujours pas oubliée.

« C’était absolument merveilleux de voir l’amour de Dieu en action, » raconte James. « Toutes ces années où nous avons pu travailler en partenariat avec des gens comme cela, ont été un tel honneur et une vraie bénédiction. » Tandis que le groupe continue à enregistrer des disques et à traverser les États-Unis de long en large, partageant le message à travers leur catalogue varié de chansons, les Katinas ne cessent d’être boostés par l’encouragement et le soutien de leurs supporters loyaux.

« J’aime ça, lorsqu’une simple chanson comme ‘Merci’ crée un profond impact chez les auditeurs. Cela ne vieillira jamais, particulièrement lorsque vous voyez une lettre, un e-mail ou un chat révélant ce que cela représente pour eux, » déclare James. « Il y a toujours cette place dans le cœur d’une personne où ils arrivent à comprendre ce pourquoi ils sont le plus reconnaissants, si c’est les choses très simples de tous les jours, comme simplement se lever tous les matins, pour quelqu’un comme moi qui regarde à sa carrière et voit qu’il y a tellement de choses pour lesquelles être reconnaissant. » Alors qu’être sur la route fatigue certainement n’importe qui est appelé à effectuer un voyage en bus pour rentrer à la maison durant une longue période, c’est, en fin de compte, le lien entre les Katinas et l’audience qui fait que tous ces kilomètres parcourus en valent la peine.

« Une fois que vous montez sur scène et que vous jouez une note, cette synergie entre vous et le public est remarquable, » explique James. « C’est un moment si puissant, et nous nous sentons si privilégiés d’être capables de partager notre cœur par des chansons, parce qu’il y a quelque chose de si beau au sujet de l’authenticité de cette expérience vivante. » Les Katinas viennent certainement d’une longue pratique du chant dans l’église de leur père, dans les îles. Mais c’est cette réelle base qui a fait d’eux les hommes –et musiciens qu’ils sont aujourd’hui- un héritage qu’ils ne peuvent s’empêcher de poursuivre aussi longtemps qu’ils le pourront.