2329

Les films bibliques de Hollywood doivent respecter scrupuleusement les Saintes Ecritures

Les résultats d’un sondage mené récemment par Bible Gateway suggèrent que la majorité des gens préfèrent les adaptations hollywoodiennes « qui respectent scrupuleusement les détails de l’histoire originale. »


Pendant la semaine de la sortie du film Noé, les résultats d’une enquête faite par Bible Gateway, indique que 60 % des personnes interrogées préfèrent les adaptations hollywoodiennes qui s’éloignent peu de l’histoire originale. 28 % ont affirmé que « Les histoires bibliques sont bien adaptées pour le grand écran et peuvent avoir leur place dans le monde artistique », tandis que plus de 10 % estiment que « les histoires bibliques ne devraient jamais faire partie du monde cinématographique hollywoodien. »

« Cela veut-il dire que nous pouvons nous attendre à ce que le film ne contienne rien de plus que les faits exacts relatés dans l’histoire originale ? » dit Mc Cracken au journal Christian Post. « Si c’est le cas, alors Noé aurait été un film muet, car il n’y a aucun dialogue dans l’histoire biblique, si ce n’est un verset à la fin dans l’histoire de Canaan, lorsque Cham est maudit par Noé après avoir vu sa nudité et son état d’ébriété. »

Mc Cracken a souligné que l’adaptation d’une histoire sous différents formats veut souvent dire que des libertés devront être prises par le réalisateur par rapport au récit original. « Je pense qu’il est intéressant de réfléchir lorsque nous utilisons le terme « adaptation stricte » parce que toute adaptation d’un texte, d’un support à un autre, par exemple, d’un écrit vers une histoire visuelle, nécessite des arrangements. Vous devez ajouter et soustraire certains éléments. Vous devez éditer des choses, faire des ajustements et inclure des dialogues au niveau des personnages. Ce film n'aurait pas le même impact si le personnage de Russell Crowe était muet. »

La réticence des Chrétiens vis-à-vis des adaptations hollywoodiennes de la Bible vient probablement d’une relation historiquement « tendue » entre cinéastes et Chrétiens, dit Mc Cracken. « Beaucoup de Chrétiens sont déjà prédisposés à être très sceptiques quant à la vision du monde et des approches de Hollywood », a dit Mc Cracken, qui a suggéré que cette méfiance s'était accentué dès lors que les studios de cinéma avaient adapté les histoires bibliques. « Pour nous, il s’agit d’un récit sacré, et c’est important pour notre foi en tant que Chrétiens. Nous nous inquiétons de savoir ce que la machine libérale de Hollywood va en faire » a continué Mc Craken.

D'après les statistiques de Bible Gateway et You Version, le film " Noé " semble actuellement encourager les gens à lire le livre de la Genèse. Mc Cracken a dit que cela devait encourager les Chrétiens. « Mon point de vue est que si un film ramène les gens au texte original biblique et suscite leur intérêt pour aller chercher et voir ce que la Bible dit réellement, ce que l'histoire évoque réellement. Je crois que c'est une bonne chose, et que les chrétiens devraient se réjouir avec cela, » dit Mc Cracken.

Exode, la prochaine adaptation biblique sur grand écran dirigée par Ridley Scott, qui sortira courant décembre, racontera l'histoire de Moïse, interprété par Christian Bale. « Même quand ces films aux budgets exorbitants sont faits par des athées, comme c'est le cas avec Darren Aronofsky et Ridley Scott, je ne crois pas que les chrétiens devraient s'en inquiéter, dit Mc Cracken ». Le fait que ces films existent, le fait que les médias, que tout le monde en parle et ait des points de vue différents est une bonne chose.

Mc Cracken a posé des questions aux chrétiens qui étaient inquiets au sujet des récits de certains films. « En tant que chrétiens, de quoi avons-nous peur ? Le pire qui puisse arriver c'est que les gens aillent vérifier la véracité des faits dans la Bible ou en parlent à leurs amis chrétiens. Peut-être avons-nous peur de ne pas avoir de réponse, et cela n'est pas bon. » a-t-il déclaré.

« Si nous pouvons accepter le fait que ces films sont faits pour nous donner l'opportunité de parler à nos amis non-chrétiens et de les familiariser avec cette culture, même si les metteurs en scène laïques et athées sont ceux qui ont pris le dessus sur la conversation. Je ne crois pas que ce soit sain pour nous de boycotter ou de refuser de les visionner, cela porterait préjudice à ces projets.