3725

La récompense de l’adoration est la relation avec Dieu.

Partout dans le monde, les adorateurs lèvent leur voix pour faire cette simple et pourtant profonde déclaration : « Je m’abandonne à Toi afin que Tu m’utilises ». Cet hymne qui vient du cœur provoque un mouvement d’abandon renouvelé à la cause de Christ.


Le chant est le cri du cœur de William McDowell et le fondement de son ministère. Beaucoup l’ont rejoint en chantant cette chanson, mais peu connaissent la route qu’il a parcourue et qui l’a conduit tout droit à cette position où il partage le cœur de Dieu au monde.

Les débuts humbles de William McDowell, sur son clavier dans sa maison de Cincinnati, en Oklahoma, produisirent la passion et le cœur d’adoration qu’il a aujourd’hui. Il a passé des heures seul avec le Seigneur, lui offrant son don. Il reçut en échange des chants qu’il délivre maintenant aux congrégations dans tout le pays. Alors qu’il était encore étudiant à l’université Full Sail à Orlando, en Floride, il devint directeur musical de International Praise and Worship Pioneer, de Ron Kenoly.

Ron Kenoly devint son mentor et l’aida à se préparer à répondre à l’appel sur sa vie : toucher le monde. William McDowell continua, devenant le pasteur du ministère de louange de l’église The Gathering Place (TGP). Sous le leadership du pasteur Sam Hinn, W. McDowell développa davantage son don de dirigeant de louange avec un côté prophétique. C’est à TGP que « I give myself away » fut chanté prophétiquement par William et le pasteur Hinn.

Le CD live de W. McDowell « As I worship » fut enregistré à TGP. Cette nuit-là, des centaines de personnes se sont unies dans une adoration libre qui change des vies. Les diffusions à la radio ainsi que les ventes du double disque « Worship experience » n’ont cessé d’augmenter. Depuis sa parution en rayon, l’album a subtilement créé un impact chez les consommateurs. Il a marqué son passage dans le Top cinq des meilleurs Gospel et ventes d’albums chrétiens, se hissant à la troisième place. Ce titre à succès a surpassé toutes les espérances, et il continue d’être un morceau préféré de la radio. « I give myself away » se trouve parmi les chants les plus connus de l’année précédente, tenant la tête des radiodiffusions, semaine après semaine.

Concernant le succès du CD, William révèle que Dieu lui avait dit avant de le sortir : « Si tu dis ce que Je dis, Je ferai un chemin pour que Mon message soit entendu. » Touchant la corde sensible des auditeurs du monde entier, « As we worship » est une expérience épique d’adoration. « La mission de mon ministère est de déclarer la vérité de la Parole de Dieu en libérant un son authentique qui conduit les gens dans la présence de Dieu », dévoile W. McDowell.

Assurément, W. McDowell atteint son but chant après chant ; offrant vingt et une pistes de musique destinée à plaire à Dieu, manifestant réellement le concept de l’adoration. Album suggestif, « As we worship » donne le sentiment aux auditeurs d’attraper W. McDowell en plein moment d’adoration personnelle. La beauté de ce projet est sa capacité à saisir la pureté et la nature intime du fait d’être dans la présence de Dieu, tout en la rendant cependant accessible à tous ceux qui l’écoutent.

Il « ministre » maintenant dans les églises et lors de conférences à travers le monde, encourageant tout un chacun à rejoindre le mouvement qui balaie les nations. Son but est d’équiper toutes les personnes dans le Royaume afin d’accomplir cette même mission. Vous pouvez absolument vous attendre à une rencontre authentique avec Dieu lorsque William dirige la louange. Il révolutionne la façon dont les églises perçoivent le simple acte « d’aimer Dieu », une congrégation après l’autre. Sa tâche et son message sont profonds, puissants ; ils incitent à la réflexion et à la transformation.

Il a écrit et produit des chansons pour ses propres projets musicaux, mais également pour d’autres artistes chrétiens, et il possède un studio d’enregistrement à Orlando. Delivery Room Studios a accueilli Israel Houghton, Aaron Lindsey, Martha Munizzi, Group 1 Crew, Freddy Rodriguez, Dwayne Woods, Trent Cory, KJ-52 et d’innombrables autres artistes. Tout comme les artistes qu’il a accueillis, la production musicale de W. McDowell est polyvalente et engageante, tout en maintenant la pureté du message de l’Évangile. William McDowell a certainement une liste prospère de productions musicales et de réalisations. Cependant, rien de cela ne le rend plus fier que son rôle de mari et bientôt de futur papa. William est enthousiaste en ce qui concerne la découverte de tout ce que Dieu a en réserve pour sa famille et son ministère. Il planifie de continuer de « s’abandonner à Dieu » pour être utilisé par Lui, afin de créer un impact dans le Royaume et de former une génération d’adorateurs qui veulent faire la même chose.

William McDowell - Interview du leader de louange

Vous êtes originaire de Cincinnati, dans l’Ohio, et vous avez travaillé avec l’incomparable Ron Kenoly. Qu’est-ce que les lecteurs devraient savoir sur William McDowell ?

William McDowell : Je suis tout d’abord un époux et un père. Ma famille est mon premier ministère. J’aime la Parole de Dieu et je saisis chaque opportunité qui m’est offerte dans le ministère.

Certains vous définissent comme un adorateur lorsqu’ils pensent à votre approche musicale. Comment définiriez-vous ce que vous apportez au monde musical ?

William McDowell : Je dirais que je suis vraiment un adorateur, et cela se transmet à travers ma musique. Je dirais également que Dieu définit ce que je présente comme un « style de messager ». Au fond, je suis un adorateur, mais je trouve vraiment que je délivre des messages prophétiques lorsque je « ministre ».

« I give myself away » a vraiment résonné dans le cœur des gens dans tout le pays. Aviez-vous prévu un tel succès ?

William McDowell : Je ne peux vraiment pas expliquer ce qui se passe. Je me sens comme un spectateur. Dieu est vraiment Celui qui m’influence, et je crois qu’Il m’a donné de la faveur à ce moment. J’ai été dans onze pays durant les huit derniers mois. C’est vraiment devenu percutant. Je n’avais presque pas planifié ce chant. Alors, voir l’impact que cela a créé chez les gens est une bénédiction. Je rends toute la gloire à Dieu.

Puisque vous continuez à partager votre musique avec le monde, quelle est la dernière impression que vous voulez laisser chez les gens ?

William McDowell : La récompense de l’adoration est la relation avec Dieu. Par le biais de ma musique, je veux que les gens sachent et se rappellent que l’intimité avec Dieu est essentielle. Je veux que les gens se sentent forcés de vivre une vie désintéressée, qu’ils entendent le cœur de Dieu et soient proactifs. Les gens ne devraient plus être les mêmes après que nous les ayons rencontrés. Je veux que ma musique reflète cela également.

Y a-t-il des artistes avec lesquels vous travaillez ou des événements spéciaux dans lesquels vous êtes engagé qui vous enthousiasment ?

William McDowell : Je travaille sur mon prochain projet pour lequel nous avons un enregistrement en direct. Comme je l’ai mentionné, j’étais en voyage dans le monde et j’irai bientôt en Amérique du Sud, au Ghana et dans d’autres pays encore. Mon but est de voyager à travers le monde pour apporter le message de l’abnégation et de l’intimité avec Dieu.

Traduction Dominique Vendôme