2615

L'arc-en-ciel appartient toujours à Dieu

L'usurpation est définie comme étant l'acte visant à s'emparer par la ruse ou par la violence d'un bien, d'une propriété, d'un nom, etc., appartenant à autrui.


Cet acte était puni de mort par la constitution française du VIIIe siècle, mais aujourd'hui il est devenu une pratique commune et banale dans une société complètement perdue et sans repères. On ne peut pas simplement s'approprier un livre sans donner crédit à son auteur. On ne peut pas copier une musique sans donner crédit à son compositeur, comme nous le rappellent les tribunaux. De la même façon, on ne peut pas s'approprier des valeurs de vie qui permettent à une société de tenir debout, puis rejeter leur Créateur.

C'est Dieu qui est à l'origine des valeurs de paix, d'amour, d'ordre, de pardon sans lesquelles les gens ne pourront pas vivre ensemble harmonieusement. Vouloir la paix, l'ordre, le progrès en mettant Dieu dehors, c'est de l’incongruité totale. Ignorer le Créateur de ces valeurs, c'est comme enlever le moteur d'une voiture et s'attendre à ce qu'elle fonctionne ; de la pure folie !

Nous vivons aujourd'hui dans une génération qui se prépare à accueillir la plus grande catastrophe jamais témoignée dans l'histoire. C'est la génération de l'antéchrist, celui dont la Bible dit qu'il est « l’adversaire qui s’élève au-dessus de tout ce qu’on appelle Dieu ou de ce qu’on adore ; il va jusqu’à s’asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu. » (II Thessaloniciens 2:4). Bref, un usurpateur !

Cet esprit d'usurpation est déjà bien présent aujourd'hui dans plusieurs segments de la société. Des gens qui renient Dieu, mais qui veulent s'en approprier les valeurs ; des gens qui renient la Bible, mais qui veulent s'en approprier les principes. Des gens qui renient la spiritualité, mais qui veulent s'en approprier les symboles. Qu'il n’en déplaise à certains, mais ce qui est à Dieu le sera toujours ! Pour plus que l'on mente, que l'on manipule, que l'on exerce des pressions de tous genres, on n'arrivera jamais à constamment occulter la vérité, pas à toutes les personnes.

L'un des symboles qui illustre ce principe, c'est l'arc-en-ciel. L'arc-en-ciel est de Dieu. Il est un symbole d'alliance entre Dieu et la Terre. Il sera toujours le symbole de Dieu. Même si certains voleurs ou usurpateurs essaient de se l'approprier, il n’en demeurera pas moins que c’est de l’usurpation. Cela ne fait que démontrer le manque de capacité, le manque de créativité, et le manque de puissance des usurpateurs. Incapables de créer leurs propres ressources, ils s'approprient celles des autres.

Ils ont tous ce trait en commun : ils réussissent leur coup pendant un certain temps, parfois même avec un appui massif. Cependant, la bonne nouvelle est qu’il est impossible de vaincre la vérité, et celle-ci finira toujours par refaire surface. Un jour quelqu'un a dit : « La vérité est comme un grand rocher. Je ne peux ni la déplacer, ni la changer, ni la manipuler comme je le veux. Je n'ai qu'à me conformer à ce qu'elle est et à bâtir ma vie sur ce qu'elle révèle. Ceux qui ne se conforment pas à elle seront écrasés par elle, car elle ne se conforme ni ne cède à personne. »