1715

La foi de Steph Curry

Bien plus qu’être une personne spirituelle, plus riche et plus profonde que ses compétences sur le terrain ne le suggèrent, S. Curry est un homme doté d’une foi profonde. « Je me souviens, comme si c’était hier, du jour où j’ai donné ma vie à Jésus. »


À quoi les gens pensent-ils en premier lorsqu’ils entendent le nom de Steph Curry ?

1. C’est le meilleur tireur de la NBA de nos jours, et peut-être bien de toute l’histoire de la NBA. (Cette saison, il en est à 29,5 points et 6,6 points par passe. Il a marqué 245 fois derrière la ligne des trois points, soit près de cinq fois par match). L’année dernière, il a été nommé « Most Valuable Player » (ndt : joueur le plus valeureux) de la NBA et trois fois « NBA All-Star ».

2. Il est la star des Golden States Warriors et à l’origine de la victoire de son équipe. (Il a conduit les Warriors à un étonnant record de 48-4 cette année, le meilleur départ des « 52-game » de l’histoire de la NBA).

3. Il est le grand favori des fans. « Je ne suis même pas fan des Warriors. J’aime simplement regarder Steph Curry jouer. C’est un excellent tireur. Il peut marquer trois fois trois points d’affilée. On dirait qu’il ne fait aucun effort. Il est juste incroyable ! », déclare un basketteur d’université de dix-huit ans de New York.

Toutefois, derrière ces exploits athlétiques, l’homme surprendra beaucoup de fans de basket-ball, mais également les spectateurs occasionnels (bien que les fans dévoués sachent combien de fois il pointe le Ciel après avoir réalisé l’un de ses fameux dunks). Bien plus qu’être une personne spirituelle, plus riche et plus profonde que ses compétences sur le terrain ne le suggèrent, S. Curry est un homme doté d’une foi profonde. « Je me souviens, comme si c’était hier, du jour où j’ai donné ma vie à Jésus », racontait-il à Fellowship of Christian Athletes pour leur magazine, il y a peu de temps de cela. « J’étais alors au CM1. Je me rappelle avoir entendu et compris l’Évangile de Jésus-Christ, et j’ai descendu les allées [de l’église] pour Lui donner ma vie ».

Depuis ce jour, Steph Curry déclare que sa vie a complètement changé. « Mes parents ont continué à édifier ma foi à partir de ce moment-là, s’assurant que j’avais compris l’engagement que je venais de prendre », dit-il. Son père, Dell Curry, joua durant seize années à la NBA. Sa mère l’encouragea à donner un signe extérieur à Dieu pour reconnaître la plus grande puissance dans sa vie. S. Curry, vingt-sept ans, 1,90 mètre et 86 kg, expliqua son séjour à la NBA comme ceci : « Je savais que le Seigneur était en train de me préparer pour une plus grande étape pour Le représenter et être Son témoin sur les terrains de basket-ball. Je me souviens de ma mère me disant lors de mon premier jour à Davidson (où il a joué durant trois années) que Dieu place Son peuple dans différentes sphères de la vie, afin qu’ils puissent atteindre davantage de personnes pour Lui. J’essaie d’utiliser ce moment pour Sa gloire ».

Malgré le statut élevé qu’il a atteint en tant que basketteur professionnel, et peu importe la grandeur de l’œuvre qu’il continue à réaliser au sein des matches All-Star le dimanche soir, il n’a cependant pas fini. « Dieu m’a donné le talent de jouer au basket-ball pour une vie, mais je dois continuer à travailler dur pour me perfectionner chaque jour », révèle-t-il au magazine. « Je sais que dans le grand tableau, c’est juste un jeu qui peut m’être ôté à tout moment. » Selon Nancy Hedrick, vice-présidente des communications et du marketing chez Fellowship of Christian Athletes, Steph Curry accomplit son statut de héros sportif et « la plateforme que Dieu lui a donnée avec cela ». « Dans notre culture contemporaine de folie sportive, les enfants du monde entier idolâtrent ces héros et essaient d’imiter ces stars », déclare-t-elle à LifeZette. « Steph Curry comprend que le placement suprême de notre société sur les victoires et les échecs, sur les championnats gagnés ou perdus, est éphémère. Qu’une année il remporte le prix MVP ou pas, qu’il conduise son équipe à un autre championnat ou pas, il sait que quoi qu’il en soit, ces choses ne définissent pas son identité. Celle-ci réside dans le fait que Christ vit en lui. »

Comme Steph Curry le dit également au magazine : « J’aime que le basket-ball me donne l’opportunité de faire de bonnes choses pour les gens et qu’il pointe toutes ces personnes vers l’Homme qui est mort sur la croix pour nos péchés. » Il ajouta : « Je sais qu’une place m’attend au Ciel à cause de Lui, et qu’aucun prix terrestre ni aucun trophée ne pourront jamais Le surpasser. Il y a plus pour moi que ce maillot que je porte ; c’est Christ qui vit en moi. » N. Hedrick a souligné l’engagement de S. Curry vis-à-vis de la famille également, comme en témoigne la manière dont, l’an dernier, il a emmené avec lui son adorable fille, Riley, à la conférence de presse, après avoir été nommé le MVP de la saison régulière de la NBA. Elle a charmé tout le monde. La seconde fille de S. Curry est née l’an dernier. « Lorsqu’il a grandi, il a été béni d’avoir des parents qui ont nourri sa foi », déclara N. Hedrick. « Il attache une grande importance à la famille. » Elle ajouta que trouver « un modèle de foi est important pour les enfants aujourd’hui, que ce modèle soit un parent ou un coach. »

La Fellowship of Christian Athletes (FCA), basée à Kansas City, Missouri, fut fondée en 1954. « Lorsque Don McClanen, notre fondateur, vit que les héros sportifs promouvaient le café, la cigarette, les voitures et autres choses de cette époque, il pensa : ‘ça par exemple ! Pourquoi ces héros ne peuvent-ils pas représenter autre chose que des cigarettes, mais la grâce salvatrice de Jésus-Christ ?’ raconta N. Hendrick. « C’est ainsi que notre concept est né. » Brand Richey, le directeur général des Dodgers de Brooklyn, qui a brisé la barrière des couleurs au Baseball en 1945 en signant avec Jackie Robinson, a contribué au soutien de l’organisation très tôt. En soixante ans, le groupe est devenu un ministère international, avec mille quatre cents employés et plus de quarante mille bénévoles dans quarante-sept pays. « Nous avons tout simplement une croissance bénie parce que nous sommes restés fidèles à notre mission en nous concentrant sur les entraîneurs, les camps, les campus.

Il est clair que Steph Curry, tout comme de nombreux athlètes professionnels qui ont une foi profonde, incarne les quatre valeurs fondamentales du groupe : intégrité, esprit de service, travail d’équipe et excellence. Comme le groupe l’a dit sur son site internet : « Il y a quelque chose de plus que le terrain de jeu. Il y a la communion et la puissance que Dieu donne… C’est miraculeux. » Les fans de S. Curry et de nombreux autres seront en train de le regarder pendant qu’il affiche ses capacités ce soir au match All-Star de la NBA, et pour le reste de la saison également.