2391

Un étrange « nuage en forme de portail » se forme au cours de « l’expérience AWAKE »

Michael SNYDER

Certaines questions se posent quant aux activités des scientifiques au CERN ces derniers jours. L’Organisation Européenne pour la Recherche Nucléaire, plus connue sous l’acronyme « CERN », provoque la collision de particules à des vitesses incroyablement élevées. Ce n’est que le mois dernier que les chercheurs travaillant dans le complexe ont entrepris une nouvelle expérience intitulée « Awake » (« Réveil »), utilisant un champ de sillage plasma généré par des protons pour accélérer les particules chargées.


Le 24 juin, des photos de la formation d’étranges « nuages en forme de portail » ont été prises dans la zone située juste au-dessus du Grand Collisionneur de Hadrons du CERN. Serait-il possible qu’il existe une sorte de lien de causalité entre cette nouvelle expérience « Awake » et ces étranges formations de nuages ? Plus précisément, qu’est-ce les chercheurs espèrent « réveiller » exactement ?

Avant tout, je souhaite être clair sur le fait que je vais aborder à la fois les revendications du CERN, mais également celles que les critiques peuvent faire avec scepticisme à son encontre. J’ai une formation d’avocat, donc je suis une personne difficilement influençable. J’espère pouvoir soulever d’importantes questions dans cet article, mais je ne sais pas si nous pourrons parvenir à de solides conclusions pour le moment. Voici ce que le site internet officiel du CERN dévoile à propos de cette expérience « Awake » qui vient de débuter.

AWAKE (accélération par champ de sillage plasma entraînée par des protons) sera la première accélération de ce type dans le monde. Elle est actuellement en développement, mais nous espérons tester le concept d’une accélération de particules chargées au moyen d’un champ de sillage plasma généré par des protons. La raison d’une telle attention portée à cette expérience réside dans ces images du ciel prises juste au-dessus du Grand Collisionneur, le 24 juin dernier. Ce qui suit provient d’une des plus grosses organisations de presse du Royaume-Uni … Une vidéo présente deux images de nuages et éclairs surplombant le LHC [Grand Collisionneur de Hadrons] à Genève, au niveau de la frontière franco-suisse, prises ce 24 juin – le jour même du début de la nouvelle expérience Awake par les scientifiques, afin de modifier la manière dont les particules entrent en collision les unes avec les autres. Le film intitulé « Quel portail le CERN vient-il d’ouvrir ? D’étranges nuages se forment au-dessus du LHC », a été réalisé par Freedom Fighter Times, une chaîne YouTube religieuse et théoricienne du complot, et a soulevé des « préoccupations majeures » quant aux objectifs de l’utilisation du LHC. Vous pouvez visualiser les captures d’écran YouTube des photos en question ici et là [liens].

Ces photographies vous paraissent-elles alarmantes ? Certaines personnes ne voient que de simples orages lorsqu’ils regardent ces nuages, mais d’autres sont convaincues qu’ils ont sous les yeux d’étranges boules d’énergie et des portails interdimensionnels… Selon les théoriciens du complot, les étranges nuages qui se sont formés ce vendredi 24 juin au-dessus des installations du Grand Collisionneur de Hadrons (LHC) prouvent que les expériences menées par les scientifiques du CERN à Genève ouvrent de mystérieux portails interdimensionnels, qui créeraient des distorsions spatio-temporelles et exposeraient la Terre à des risques d’invasions extraterrestres ou démoniaques en provenance d’univers parallèles. Vous pouvez visionner ici [lien] la vidéo YouTube mentionnée par l’Inquisitr dans l’article cité ci-dessus.

Certaines personnes affirment même qu’elles peuvent voir des visages dans les images lorsqu’elles regardent suffisamment attentivement. Personnellement, je ne sais pas quoi penser de toutes ces photographies. Cependant, ce que nous savons avec certitude, c’est qu’il existe des scientifiques dans le monde entier qui s’inquiètent du fait que les expériences étranges conduites au CERN puissent potentiellement créer un trou noir, détruire le monde entier, ou ouvrir un portail vers une autre dimension. De plus, nous savons avec certitude que le directeur de la recherche du CERN, le physicien Sergio Bertolucci, a dit que le Grand Collisionneur de Hadrons pourrait ouvrir une « porte » vers « une autre dimension »… Un expert spécialisé dans le Grand Collisionneur de Hadrons (LHC) précise que l’engin titanesque pourrait éventuellement créer ou découvrir des phénomènes scientifiques insoupçonnés, ou des « inconnus inconnus » - tels que « d’autres dimensions ». « De cette porte pourrait venir quelque chose, ou alors nous pourrions envoyer quelque chose au travers d’elle », déclare Sergio Betolucci, Directeur de la Recherche et de l’Informatique au CERN aux journalistes, y compris le Reg, au QG du CERN plus tôt dans la semaine.

Nous savons également avec certitude que Stephen Hawking a émis l’hypothèse que le Grand Collisionneur de Hadrons puisse être capable de générer un trou noir qui pourrait engloutir notre planète et détruire l’univers tout entier. Stephen Hawking indique que la « Particule de Dieu » qui, pour les scientifiques, aurait créé le monde, pourrait en fait disparaître elle aussi. Ladite particule, également connue sous le nom de Boson de Higgs, « présente la particularité inquiétante de pouvoir devenir instable à de très hautes énergies et créer un « trou noir » qui entraînerait l’effondrement de l’univers », nous alerte le légendaire physicien britannique dans un nouveau livre intitulé Starmus, selon le Daily Express. « Cela pourrait survenir à tout moment, et nous ne le verrions pas arriver », affirme S. Hawking dans son livre.

À côté de cela, nous avons les personnes qui ont relevé que l’acronyme « CERN » correspondait aux quatre premières lettres du nom du dieu païen cornu nommé Cernunnos … « Est-ce une simple coïncidence que CERN soit l’abréviation du dieu cornu Cernunnos ? Est-ce également une simple coïncidence que CERN creuse si profondément dans le sol pour réaliser leurs expériences au travers d’un « dieu » ? Cernunnos était en effet le dieu du monde souterrain. » Il apparaît également un très curieux parallèle entre la localisation géographique du CERN et un passage du livre de l’Apocalypse…

Maintenant, au-dessus de toutes ces spéculations quant à ce que les scientifiques du CERN comptent réellement faire avec leur Grand Collisionneur de Hadrons, de nombreux observateurs ne pourront pas s’empêcher de remarquer que la ville française sur laquelle le CERN est partiellement implanté se nomme « Saint-Genus-Pouilly ». Le nom Pouilly provient du latin « Appolliacum », et l’on pense qu’à l’époque romaine, un temple en l’honneur d’Apollon existait, et que les personnes qui vivaient à proximité croyaient qu’il s’agissait d’un passage vers le monde souterrain. Il est intéressant de noter que le CERN est bâti au même endroit.

Des leaders religieux – toujours suspicieux concernant les motivations de la communauté scientifique – voient ici un lien direct avec un passage tiré d’Apocalypse (9:1,2,11), qui fait référence au nom « Apollyon ». Voici le passage : « La clef du puits de l’abîme lui fut donnée, et elle ouvrit le puits de l’abîme. […] Elles avaient sur elles comme roi l’ange de l’abîme, nommé en hébreu Abaddon et en grec Apollyon. » Cependant, au-delà de tout cela, les personnes ayant fondé le CERN décidèrent de choisir un logo semblant contenir le nombre « 666 ». Ils décidèrent également d’ériger une statue du dieu hindou Shiva, « le destructeur », juste à l’entrée du siège du CERN. En définitive, qu’est-ce que tout ceci signifie ? Je ne sais pas, mais je peux certainement comprendre pourquoi tant de personnes se posent des questions. Et vous, qu’en pensez-vous ?

 

Michael Snyder est le fondateur et l’éditeur de End of the American Dream (La Fin du Rêve Américain). Le nouveau livre controversé de Michael Snyder au sujet de la prophétie biblique, intitulé « The Rapture Verdict » (Le Verdict de l’Enlèvement) est disponible en version papier et version numérique Kindle sur Amazon.