Les femmes indiennes améliorent leur situation économique grâce au christianisme



Un chercheur a constaté que les femmes pauvres en Inde converties au christianisme brisent le cycle de la pauvreté malgré leur caste de naissance.

«Lorsque l’on naît Dalit, on vit et on meurt comme un Dalit», explique Shah Rebecca Samuel Shah, chargée de recherche au Centre Berkley de Georgetown.

Les Dalits ne peuvent accéder qu’aux pires emplois : ils balaient ou font les travaux les plus sales et les moins reconnus. En outre, ils ne sont pas autorisés à se rendre au temple, ou à toucher des objets religieux. Étant donné leur statut social, ils sont en marge de la société et se convertissent au christianisme.

L'étude de Shah a donné des résultats surprenants sur l'impact de la conversion chrétienne sur la vie des femmes Dalits dans un bidonville très violent. Selon l’auteur principal de l’étude, « la conversion déclenche chez les personnes qui le sont, un nouveau concept puissant de valeur et d’initiative… », et cela crée « une vision radicalement différente d’elles-mêmes. Elles se sentent comme une nouvelle création, avec une nouvelle identité, faite à l’image de Dieu, cherchant une meilleure vie pour elles-mêmes. »

Les valeurs transmises par la Bible comme travailler dur, être intègre, prendre soin des autres et préparer l’avenir, sont essentielles pour permettre aux gens de briser le cycle de pauvreté existant depuis plusieurs générations.


28-02-20141144 Qualité de vie
Tags :  Femmes