Les no-go zones, ces quartiers où règne la charia



Après que Fox News soit revenue sur ses déclarations concernant les no-go zones françaises, ces dernières passent pour être un mythe. Réellement ? Pourtant, ce n'est pas l'avis de rapports émanant du service public ni de journalistes, enquêteurs et experts.

Le directeur d'un groupe de recherche sur le Moyen-Orient déclarait ainsi : « La police n'ose plus mettre les pieds dans certains endroits en France, comme Roubaix ou le nord de Marseille. Les autorités y sont totalement absentes et des mini États Islamiques sont en plein essor. »

Cette vérité est encore plus criante de l'autre côté de la Manche où règnent les « Muslim patrols » (ou patrouilles musulmanes). Ces personnes font des rondes dans certains quartiers, notamment à Birmingham, et répriment violemment les comportements qu'ils jugent anti coraniques. Une répression qu'ils revendiquent fièrement en postant des vidéos sur internet. Les services publics tels que la police, et même les pompiers, ne sont pas les bienvenus ; des gangs musulmans proclamant leur domination sur lesdits quartiers.

Le même phénomène est observé en Allemagne, avec la « Sharia Police » patrouillant par exemple dans les rues de Cologne ainsi qu’en Suède. Un policier suédois interviewé à ce sujet déclare : « La situation nous échappe. Si nous poursuivons un véhicule, il peut nous échapper en se rendant dans certains quartiers où l’un de nos véhicules seul ne peut pas le suivre, car il recevrait des jets de pierres, voire pire. Ce sont les no-go zones, on ne peut simplement pas s'y rendre. » Un autre, dirigeant une unité de prévention du crime, indique : « C'est assez effrayant de voir qu'il existe des enclaves où la loi suédoise ne s'applique plus. »


30-09-2015578 Faits Divers
Tags :  Islamisation