L'étonnant boom des constructions d'églises en Roumanie



Une nouvelle église tous les trois jours : voilà le rythme auquel la Roumanie lance ses projets de construction. Chaque mois, ce sont donc dix nouveaux lieux de culte qui s'ouvrent dans le pays, selon une enquête publiée par le site de la BBC.

Alors que la Roumanie est l'un des pays les plus pauvres d'Europe, l'État investit chaque mois des millions d'euros pour payer le salaire des ministres du culte, et financer les projets de rénovation ou de construction d'églises.

Il en résulte que certaines villes du pays ont aujourd'hui un nombre de lieux de cultes par habitant supérieur à ceux que l'on rencontre dans la « Bible Belt » américaine (la « ceinture de la Bible » – surnom donné à la zone du sud-est des Etats-Unis où sont implantés les baptistes du Sud).

Comment expliquer ce phénomène ? Selon le Ministre roumain des Affaires Religieuses, Victor Opaschi, il s'agirait là principalement d'une réponse de l'État à un problème historique qui remonterait à la période de Nicolae Ceaușescu : « Les communistes ont dépossédé l'Église, qui a alors perdu presque tous ses biens. Aujourd'hui, l'État essaie de compenser cela en lui rendant une petite part de ce qui lui a été dérobé ». 


14-10-2015674 Immobilier
Tags :  Eglise