Gaspillage pour un rond-point à trois millions d’euros



La France détient le record mondial de construction de ronds-points, soit plus de quarante mille. Rares sont les conducteurs qui ne se sont pas demandé pourquoi on avait implanté un rond-point en pleine campagne !

 

Et si ce tertre en ciment ou arboré ne servait pas d’abord à enrichir les entreprises de BTP locales ? Selon l’auteur Jean Montaldo, l’implantation des ronds-points aurait longtemps servi à remplir la caisse des partis politiques. Des experts locaux ont aussi été soupçonnés d’encaisser des gratifications sous la forme de « primes de technicité », afin d’encourager la multiplication des giratoires.

La somme de 1,4 million d’euros sera versée comme subvention par le Conseil général de l’Aude pour le rond-point inutile de Béragne. En effet, ce fameux rond-point est censé desservir une zone d’activités qui n’a toujours pas vu le jour dix ans après le lancement du projet. Les travaux du rond-point s’élèvent déjà à 1,6 million d’euros aux frais des contribuables. À cela, il faudra ajouter 1,4 million à cette lourde facture qui s’élèvera désormais à 3 millions d’euros au total. Comment expliquer une telle dépense alors que la fourchette moyenne pour un rond-point se situe entre 800 000 et 900 000 euros ?

Visiblement, l’emplacement du rond-point a été mal étudié, engendrant un premier surcoût de 300 000 euros pour extraire du sol 50 000 m3 de rochers. D’autres erreurs commises par le maître d’œuvre entraîneront un nouveau surcoût de 300 000 euros. Difficile de comprendre pourquoi la construction du rond-point a débuté entre juin et octobre 2008, alors que la zone d’activités de Béragne est toujours en stand-by. De plus, le rond-point est très mal situé et très mal protégé des ruissellements en cas de fortes pluies.

En définitive, le projet de zone d’activités de Béragne, qui au départ était sous la supervision de la région du Languedoc-Roussillon, mais transféré finalement par l’Agglomération de Carcassonne, est retourné dans les mains du Conseil régional, alors que ce dernier, lui, a récupéré le rond-point de Béragne. Un rond-point inutile avec une somme conséquente de 3 millions d’euros aux frais des contribuables !


27-05-2015620 Economie
Tags :  Gaspillage