Nigéria : trois cents femmes sauvées des mains de Boko Haram



L’armée nigériane a publié un communiqué mardi 28 avril annonçant la libération de deux cents jeunes filles et quatre-vingt-treize femmes retenues par le groupe islamiste Boko Haram.

Ce même jour, les militaires ont pris d’assaut et détruit trois camps terroristes dans le nord-est du pays, principal repaire du groupuscule. Même si l’armée nigériane affirmait par le passé savoir où étaient détenues les adolescentes enlevées au mois d’avril 2014, elle n’a pour l’instant pas confirmé s’il s’agissait bien des lycéennes capturées.

Plusieurs personnalités ont apporté leur soutien au mouvement Bring Back Our Girls (« Ramenez-nous nos filles »), dont Michelle Obama, la première dame des États-Unis, et Malala, la jeune lauréate pakistanaise du prix Nobel de la paix. La vérification de l’identité des personnes libérées est toujours en cours, selon le porte-parole de l’armée.


06-05-2015798 Société
Tags :  Terrorisme