Guerre contre l'Ebola



L'épidémie liée au virus Ebola a fait 932 morts sur 1 711 cas, dont 363 en Guinée, 282 au Libéria, 286 en Sierra Léone et un cas au Nigeria, selon le dernier bilan du 4 août de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Les autorités cherchaient mercredi leur salut dans l'intervention de Dieu et de l'armée, pour endiguer la plus grave épidémie d'Ebola de l'histoire de cette fièvre hémorragique depuis son apparition en 1976.

La présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf a appelé ses compatriotes à trois jours de jeûne et de prière, du mercredi au vendredi, de 6 heures à 18 heures, pour implorer la protection divine contre l'épidémie.

Ces trois journées de pénitence visent à « demander à Dieu d'avoir pitié de nous, de nous pardonner nos péchés et de soigner notre pays, le Libéria, au moment où nous poursuivons la lutte contre le virus », a expliqué Ellen Johnson Sirleaf. Elles se concluront vendredi par une cérémonie de prières pour l'élimination du virus et « le rétablissement spirituel, moral et physique du pays », a précisé son conseiller religieux, le révérend Jervis Witherspoon.

En Sierra Leone, voisine du Libéria, les églises sont « prêtes à joindre leurs forces pour éradiquer la maladie », a assuré le président du Conseil des Églises, le révérend Gbokoyai Speke, lors d'une réunion de dirigeants d'organisations religieuses à Freetown.


02-09-20141072 Santé
Tags :  Jeûne, Société