La face occulte de la "démocratie"



François Hollande décore discrètement de la Légion d’honneur un héritier saoudien. L’affaire fait grand bruit depuis le début du mois de mars, et pour cause ! 

Riyad, la capitale du Royaume d’Arabie Saoudite vient d’annoncer que son Prince héritier, Mohammed Ben Nayef, a été décoré de la Légion d’honneur le 6 mars dernier par le président François Hollande. Cette visite, inscrite dans le calendrier présidentiel, n’a fait l’objet d’aucune annonce officielle ni d’aucun communiqué de l’Élysée.

Nous sommes donc en droit de nous interroger sur la raison de ce flou médiatique au sujet de cette rencontre. Peut-être est-elle à mettre au crédit des nombreux et importants contrats d’armements signés avec Riyad ces derniers mois. Cette décoration a suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux, alors que depuis le début de l’année le régime saoudien s’est rendu coupable de près de soixante-dix exécutions et décapitations dont la dernière en date a eu lieu il y a tout juste quelques semaines.

« Décorer un tyran obscurantiste est une honte, mais le faire en cachette est une infamie », a déclaré un journaliste du quotidien d’information en ligne RT. Ce silence du gouvernement au sujet de cette cérémonie témoigne-t-il d’un embarras ? Toujours est-il que les relations du gouvernement français laissent quelque peu à désirer. Rappelons que l’Élysée avait reçu en grande pompe le colonel Kadhafi sous la présidence de Nicolas Sarkozy. Avant cela, et depuis, de nombreux dictateurs ont défilé sur les parvis de la résidence présidentielle.


09-03-2016417 Politique
Tags :  Islamisation, Politique