Un nouveau genre de banque



Une banque très spéciale appelée la Banque du Bonheur. Suite à la montée de l'individualisme dans le pays, l'Estonie s'est dotée d'un nouvel établissement qui semble révolutionner le paysage bancaire du pays.

Contrairement à la banque d'Estonie " Eesti Pank ", la Banque du Bonheur " Onnepank " ne s'est pas installée dans des bâtiments luxueux, et ses coffres ne débordent pas non plus de couronnes estoniennes. D'ailleurs, elle n'a ni bâtiments ni coffres !

La véritable originalité de cette surprenante Banque du Bonheur vient d'une idéologie innovante. Onnepank est une banque où s'échangent de bonnes œuvres, loin de toute logique monétaire. Pour devenir client de la Banque du Bonheur, il suffit de s'inscrire en ligne, et de dresser la liste des bonnes actions que l'on estime pouvoir faire, et de celles dont on souhaiterait bénéficier, telles que garder des enfants, faire des courses, sortir un chien, réparer un robinet ou une voiture, nettoyer des vitres, réaliser une coupe de cheveux ou des travaux de couture, aider à la rédaction d'un cv, etc.

Le fonctionnement de la banque repose évidemment sur la confiance et la bonne volonté. L'un des fers de lance d'Onnepank réside dans le fait que tout est gratuit. La " monnaie " de la banque est donc, elle aussi, virtuelle ou presque, et prend la forme " d’Étoiles de la gratitude " imprimables, qui rétribuent les bonnes actions, et que chacun peut cumuler sans limite de nombre ou de temps.

Pourquoi valoriser cette initiative de " banque " ? L'idée est de promouvoir une véritable économie de la gratitude qui viendrait remplacer le modèle économique classique. Le vœu de la banque est à la fois de favoriser les échanges gratuits de services, mais aussi de changer le mode de pensée des citoyens, afin qu'ils veuillent faciliter la vie aux autres, sans se dire : « Combien cela va-t-il me coûter ? ».


17-04-20141299 Qualité de vie
Tags :  Valeurs