Foi et productivité



Boteli Valve Group Co. Ltd est une grande entreprise chinoise concentrée dans le développement, la production, la vente et le service de valves. Fondée en 1998, le groupe n'a cessé d'évoluer au point de disposer à ce jour d'un effectif de plus de 1 000 salariés, avec plus de 40 % de produits exportés dans plus de 30 pays dans le monde.

Ses soupapes d'une valeur de 3,8 millions d'euros, produites chaque mois, ont hissé cette société au rang de leader des entreprises en Chine, et lui ont également valu d’attirer la grande attention du gouvernement et des principaux médias nationaux.

Le 5 septembre 2008, Lu Wucheng, commissaire permanent du Comité de Province du Gansu, Secrétaire du Comité de Lanzhou, a visité Boteli Valve Group avec sa délégation. Le 23 août 2009, Wen Jiabao, Premier Ministre du Conseil des affaires d’État a visité le Groupe Boteli. Cependant, en 2010, le gérant du groupe Weng-Jen Wau croit que la foi chrétienne et les valeurs riment avec croissance économique.

Il voudrait en effet voir tous ses employés donner leur vie à Jésus. Le gouvernement chinois a même initié de grandes investigations dans le but de comprendre le grand succès des entreprises et entrepreneurs chrétiens dans le pays.

Weng, gérant du groupe, n'est pas très préoccupé par le gain ou le chiffre d'affaires, mais plutôt par les valeurs bibliques de ses employés. À ce propos, il déclare que « chaque lundi matin, les dirigeants se réunissent et prient pour l'entreprise. Une fois par semaine, les membres du personnel sont invités à assister à une réunion de la communauté chrétienne sur place, où ils lisent la Bible et prient les uns pour les autres ».

Weng affirme que « les ouvriers chrétiens sont plus honnêtes, et travaillent avec une bonne disposition de cœur ». Il explique : « Les personnes qui ne sont pas chrétiennes sont moins responsables. Je pense que c'est très différent. Je ne dis pas que les non croyants sont tous mauvais, mais selon le pourcentage des ouvriers chrétiens, il en ressort qu'ils sont plus responsables. Par ailleurs, lorsqu’ils font mal des choses ou qu’ils commettent des erreurs, ils se sentent coupables. C'est la différence ». L'un des travailleurs récemment converti au christianisme a expliqué que, depuis qu'il est devenu chrétien, sa foi est devenue une source d'inspiration quotidienne.


08-06-20141437 Economie Travail
Tags :  Foi, Valeurs
  • Hadaya
    18/03/2015

    Wouaaouwww !!!!

  • angenady
    24/06/2014

    bel article, c'est évident, on est  la tête et non la queue!

  • Ajemnson
    12/06/2014
    Il est temps que cela se passe chez nous ici
  • dunamis
    09/06/2014
    Il y a toujours cette large difference entre les fils de Dieu et les non croyants !!!