La saga des frères Ripoux II



Le traqueur des fraudes sociales avait un compte en Suisse. Dominique Tian est un nom qui apparaissait couramment dans les affaires de lutte contre la fraude aux prestations sociales, car ce député n’avait cesser de dénoncer ces affaires et d’alerter à la fois le gouvernement et la presse, pourchassant toutes ces personnes qui dupent le RSA, la Sécurité Sociale ou la CAF.

Toutefois, ce n’est pas dans ce contexte qu’il a récemment fait parler de lui dans la presse. En effet, la Justice a récemment été saisie par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique qui avait « des doutes quant à l’exhaustivité, l’exactitude et la sincérité de sa déclaration de situation de patrimoine ».

Et pour cause ! M. Tian possédait un hôtel en Belgique qu’il s’était bien gardé de déclarer au fisc, ainsi qu’un compte en Suisse contenant environ 1,5 million d’euros, compte dont il aurait apparemment appris tardivement l’existence et qu’il aurait indiqué sur sa dernière déclaration d’impôt…

Des révélations plutôt malvenues pour celui qui déclarait quelques mois plus tôt que « pendant longtemps en France, on a fraudé les aides sociales impunément »…


10-11-2015353 Politique
Tags :  Corruption, Impôts