Les dangers de l’oisiveté



Alors que bon nombre de personnes ne s’en soucient guère et n’y prêtent pas du tout attention, une récente étude met en avant les dangers de l’oisiveté.

En effet, selon cette étude, passer ses journées à ne rien faire peut être dangereux, non seulement pour notre santé physique, mais également pour la santé de notre cerveau.

L’étude a été réalisée sur deux groupes de personnes. D’une part sur des personnes qui ne pratiquent aucune activité physique ni intellectuelle, et d’autre part sur des patients occupés. Les résultats révèlent que la pression artérielle et l’augmentation du rythme cardiaque chez les sujets oisifs détériorent leur cerveau et laissent mourir les cellules.

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont analysé les habitudes de mille deux cents patients adultes sur une durée de vingt ans. Les tests révèlent que les patients en manque d’activité à l’âge de quarante ans manifestent dès l’âge de soixante ans des troubles du rythme cardiaque, une augmentation anormale de la pression artérielle diastolique, et surtout une perte d’acuité mentale.

Pour remédier au déclin du cerveau, les spécialistes conseillent de pratiquer une activité physique régulière telle que la promenade ou la course à pied. Notons que des exercices intellectuels qui tendent à développer notre matière grise peuvent garder notre cerveau en bonne santé, car le fait de pousser ce dernier à l’activité facilite la connexion entre les neurones.


29-04-2015980 Santé
Tags :  Santé