Nous produisons largement de quoi nourrir tout le monde, et pourtant…



En 2014, on estime à plus d'un milliard le nombre de personnes souffrant de sous-alimentation. Deux milliards de plus sont mal nourries. Parallèlement, on dénombre 1,3 milliard d'individus en surpoids ou obèses.

Cependant, bon nombre d’ingénieurs agronomes affirment que la terre produit suffisamment pour nourrir les 7,2 milliards d’habitants. L'un d'eux confirme : « Nous produisons largement pour nourrir tout le monde. »

Le droit à l'alimentation est-il encore une fiction aujourd'hui ? « Malheureusement, oui », répond Olivier De Schutter. Après six ans de mandat, ce dernier abandonne son tablier de rapporteur spécial de l'ONU pour le droit à l'alimentation, et pour cause : « J'ai sous-estimé le verrouillage et l'inertie du système existant. Dans mon rapport final remis en mars, j'ai identifié les sources de ces blocages. Il faut plaider aujourd'hui pour une réappropriation par les citoyens du système alimentaire. Ils en sont expropriés ; ils n'ont guère les moyens de l'influencer. Les décisions sont prises en faveur des lobbies et non des populations. Le seul obstacle, au fond, n'est pas technique, il est de nature politique. », dit-il.

« En effet, nous vivons dans un monde qui pourrait nourrir pratiquement deux fois la population de la planète, si l'on gérait adéquatement nos ressources. » Il souligne au passage l’influence du cartel des céréaliers. « On sait que quatre entreprises céréalières majeures monopolisent pratiquement le commerce international. Leur poids est encore plus excessif dans certaines régions. Cela entraîne des rapports de force extrêmement inégaux dans les chaînes alimentaires, du producteur au consommateur. Renforcer les organisations paysannes face à leurs intermédiaires, c'est un tabou dont on ne parle jamais dans les sommets internationaux. »

La malnutrition ne frappe pas uniquement les pays du Sud ; aux États-Unis et ailleurs, l'écart se creuse entre la qualité du régime alimentaire des plus riches et celui des plus pauvres. Des mal nourris, il en existe partout.


09-10-2014775 Economie Social
Tags :  Pauvreté