Sommes-nous à la fin des temps ?



Nous vivons dans une époque où le nombre de situations extrêmes ne fait qu’augmenter au fil du temps, allant des guerres aux catastrophes naturelles en passant par les épidémies, la malnutrition, les séismes, inondations, etc.

Les experts gouvernementaux, les scientifiques et les ONG semblent désemparés face à l’actualité de ces derniers mois. Quelques chiffres :

- une augmentation de près de 50 % du nombre de grands tremblements de terre de magnitude 6 ou plus, au cours des dernières années ;

- une augmentation du nombre de guerres : selon les statistiques, seuls onze pays ne seraient pas en guerre actuellement !

- une augmentation des épidémies : chaque année, de nouvelles épidémies apparaissent, laissant derrière elles des milliers de morts. Le virus Ébola en a comptabilisé à lui seul plus de dix mille.

- 795 millions de personnes souffrent encore de la faim aujourd’hui, provoquant ainsi la mort de 3,1 millions d'enfants de moins de cinq ans chaque année…

Dans la Bible, l'apôtre Paul avait averti que « dans les derniers jours, il y aurait des temps difficiles », périodes au cours desquelles nous entendrions « parler de guerres et de bruits de guerres... de famines … de pestes [ou de maladies] … des grands tremblements de terre. »


18-02-2016497 Phénomènes
Tags :  Phénomènes