Les dessins animés plus violents que les films destinés aux adultes



« Au lieu d'être des alternatives inoffensives et plus douces aux films d'horreurs et aux drames, les dessins animés pour enfants recèlent, en fait, un grand nombre de meurtres et de désordres ».

C’est le constat de l’étude faite par des chercheurs britanniques. En effet, après avoir passé en revue des dessins animés à succès tels que Blanche Neige et les sept nains, Bambi ou encore Peter Pan, les chercheurs ont remarqué un large éventail de décès marquants : morts par balle dans Bambi, Pocahontas et Peter Pan, décès à l'arme blanche dans La Petite Sirène et La Belle au bois dormant et mort résultant d'attaques d'animaux dans Le Monde de Némo et Tarzan.

Le constat est donc accablant : les dessins animés pour enfants sont plus violents que les films pour adultes, et leurs personnages principaux risquent trois fois plus de se faire tuer. Aussi, les personnages principaux des dessins animés ont 2,5 fois plus de risques de mourir que les protagonistes des films pour adultes.

De plus, la mort d'un personnage important intervient dans deux tiers des dessins animés pour enfants, alors que cela n’arrive que dans la moitié des films destinés à un public plus âgé. Les choses deviennent préoccupantes lorsque le concept de « mort » est accentué par le fait que les parents des personnages principaux étaient cinq fois plus susceptibles de mourir dans les dessins animés.


15-04-2015759 Divertissement
Tags :  Violence
  • Tarsis
    29/04/2015

    Les dessins animées sont plus violents ou paraissent plus violents car leurs spectateurs, les enfants donc, sont plus sensibles et donc plus réceptifs à l'image contrairement à l'adulte. Leur degré de réceptivité diffère inexorablement et se traduit à une mesure bien respective de l'enfant à l'adulte. Etant plus sensible à l'image, l'enfant appliquera sur le champs ce qu'il a vu contrairement à l'adulte dont l'action sera moins automatique mais plus latente et se traduira de façon peut-etre plus subtile.

    Néanmoins il est en effet intéressant de constater une violence et un abrutissement accrue des dessins animées d'aujourd'hui coincident avec l'époque oblige. "Ce qui diverti les gens représente la société dans laquelle ils vivent', disait un phylosophe. :)