Le nouveau (?) scandale Panama papers



Nouveau scandale d’évasion fiscale à l’échelle internationale. Ces derniers mois sont de plus en plus riches en révélations sur la corruption qui sévit dans l’ombre.

Après les scandales à répétition dans le milieu sportif, avec en tête les pots-de-vin qui circulaient dans le monde opaque de la FIFA, et après les révélations de matchs truqués dans le handball et le tennis mondial, c’est sans surprise que depuis dimanche soir des médias du monde entier se relayent pour diffuser des révélations sur les avoirs cachés de personnalités du monde entier.

Ces révélations font suite à la transmission de mails, de fax et de tableaux au quotidien allemand Süddeutsche Zeitung qui s’est associé avec cent six autres rédactions pour dévoiler ce qui pourrait être la plus grande évasion fiscale internationale jamais découverte. Douze chefs d’État, dont six encore en activité, sont mis en cause ainsi que des milliardaires et des grands noms du sport comme le footballeur Lionel Messi ou encore Michel Platini.

Parmi les noms cités, figurent le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif, le roi Salman d’Arabie Saoudite, le président ukrainien Petro Porochenko, le président argentin Mauricio Macri ainsi que le président chinois Xi Jinping, lui-même engagé dans une vaste opération anticorruption dans son propre pays.

Toutes ces personnalités sont accusées d’être à la source d’un système de fraude basé sur des sociétés écran situées dans vingt et un paradis fiscaux, avec la complicité d’un cabinet d’avocats du Panama dont des employés ont récemment été interpellés au Brésil dans le cadre du scandale Petrobas. Même si les innombrables sociétés créées aux quatre coins du monde rendent l’argent intraçable et compliquent le travail du Fisc, il n’y a rien de caché qui ne vienne à la lumière.


13-04-2016284 Economie
Tags :  Corruption