À cause de « l’ennui », un infirmier écourte la vie des malades



Alors que son rôle et sa vocation étaient de soulager et de prodiguer du bien-être à ses patients, un infirmier allemand vient d’être condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour avoir tué plus d’une trentaine de patients par overdose.

Lors de son incarcération, ce dernier a révélé qu’il avait tué à cause de l’ennui. Si une trentaine de personnes sont officiellement identifiées, il est impossible de dire réellement combien sont mortes à cause de lui. L’affaire éclate en 2005 lorsqu’une de ses collègues le surprend en train de faire une piqûre non prescrite à un patient. Ce premier faux pas lui vaut sept ans de prison pour tentative de meurtre.

Alors incarcéré, il fait état auprès d’un détenu d’une cinquantaine d’homicides avant de confesser à son psychiatre une soixantaine de tentatives de meurtre. Après une enquête menée dans l’entourage de l’infirmier de trente-neuf ans, et à la suite de ses révélations, le nombre réel de victimes est bien plus élevé que le chiffre annoncé.

C’est l’ennui qui, selon lui, motivait ses actes. L’infirmier entrait dans la chambre de ses patients pendant la nuit pour leur injecter du poison afin d’être le premier à intervenir, et de ce fait montrer à ses collègues qu’il était suffisamment expérimenté pour réanimer les patients. Les enquêteurs estiment que l’infirmier assassin a pu tuer près de deux cents personnes.


12-07-2016266 Faits Divers
Tags :  Criminalité