Prélèvements sur le travail, et cotisations : la France doublement championne…



Selon une étude du cabinet d’Audit et de conseil BDO, la France possède le taux de prélèvement sur le travail le plus élevé d'Europe.

D’après les explications apportées par Christine Costard, associée du cabinet BDO : « La France possède le taux de prélèvement sur le travail le plus élevé d’Europe, non en raison du niveau d’impôt sur le revenu qui pèse sur les ménages, mais à cause des cotisations employeurs qui sont bien supérieures à celles de nos voisins », a-t-elle déclaré.

En France par exemple, les cotisations patronales représentent 42 % du salaire brut (pour un couple avec deux enfants disposant d’un revenu annuel brut de 50 000 euros), contre 11 % au Royaume-Uni, 19 % en Allemagne, 26 % en Espagne et 29 % en Italie. C’est ainsi que la France se hisse en tête de peloton en Europe des cotisations patronales, y compris pour les plus gros salaires, et ce, quel que soit le niveau de rémunération.

Par ailleurs, signalons également que concernant les cotisations sociales salariales, si elles s’élèvent à 21 % en France, au Royaume-Uni elles sont de 10 %, en Italie 9 %, et en Espagne 5 %. De par ces résultats, Christine Costard a poursuivi en affirmant que : « La France détient aussi le record pour les cotisations sociales salariales, là encore, quel que soit le salaire annuel brut ».

 


27-05-2015651 Economie Travail
Tags :  Impôts, Statistiques