Une banque susceptible de reverser plus de 38 milliards d'euros à cause d'un découvert de 3,40 €



À la suite d'une période de chômage entre deux contrats, Olivier Foster-Burnell, vingt-huit ans, a dépassé son découvert autorisé de 3,40 €. La banque a donc commencé à lui facturer quotidiennement 25 € de frais de découvert, ne lui envoyant un courrier pour l'en informer que deux semaines plus tard.

Olivier finit par avoir recours à une société de crédit afin de solder sa dette, soit plus de 1 700 € de frais de retard de paiement. « Ils ne m'écoutaient absolument pas lorsque je les appelais chaque jour pour essayer de résoudre ce problème. » Il lui fallut en tout plus de deux ans pour rembourser ce qui, à l'origine, n'était qu'un simple découvert de 3,40 €.

À la suite de cela, Olivier a porté plainte devant le tribunal du comté qui a rendu son jugement le jour même où il revenait de lune de miel : la banque était condamnée à lui rembourser tous les frais et à lui verser des dommages et intérêts pour avoir créé un déséquilibre significatif à son désavantage.

« Ces frais exorbitants sont terriblement injustes, et il est absurde que la loi puisse pousser les tribunaux à fermer les yeux. Si vous recevez une lettre de votre banque vous disant que les termes et conditions de votre contrat ont changé, alors selon un jugement de l'UE, ce courrier doit être clair quant à ce qui a changé et aux nouvelles modalités d'application. »

Le tribunal du comté n'ayant pu rendre un jugement que sur le cas personnel d'Olivier, celui-ci a fait appel pour cette partie devant la Haute Cour. À la suite d'une enquête réalisée par l'Office du Juste Marché, cette banque serait alors susceptible de verser près de quarante milliards d'euros à 12,6 millions de clients dans le même cas.

« Il est injuste que les banques s'enrichissent aux dépens de personnes en difficultés. J'aurais pu simplement encaisser mon argent, mais je pense que les banques ne devraient pas être autorisées à agir comme elles le font. Il est temps que leurs clients soient traités de manière juste, comme le veut la loi. »


06-10-2014849 Economie Justice
Tags :  Justice