La télévision a pris parti pour le Front National



Contrairement aux autres partis politiques, le Front National s'est vu obtenir un temps d'antenne bien supérieur durant ces dernières semaines d’élections municipales.

Selon le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel, entre le 10 février et le 14 mars, il y a eu un grand déséquilibre du temps de parole entre les différents partis.

Voici quelques chiffres permettant d'examiner plus en détail la surreprésentation du Front National sur les chaînes publiques. Les chaînes généralistes, en comptant les journaux et les magazines, montrent un déséquilibre important.

Sur France 2, le Front National obtient 22% du temps d'antenne réservé aux partis politiques. Sur France 3, le temps d’antenne écoulé fut de 29%. Les records sont pour les chaînes Canal Plus avec 50% du temps d’antenne et France 5 avec 65% du temps de diffusion.

Pour les chaînes d'informations en continu, le constat est le même. Le parti EELV (Europe Ecologie Les Verts) a obtenu 5% d’antenne sur BFM, 4% sur i-Télé, et 2% sur LCI. Le Parti de Gauche a obtenu 8% sur BFM, 2% sur i-Télé, et 7% sur LCI. Le Front National a atteint les 43% de diffusion sur BFM, 21% sur i-Télé, et 15% sur LCI. Le Parti Socialiste obtient 15% de l’antenne sur BFM, 29% sur i-Télé, 40% sur LCI. Pour finir, l’UMP s’est procuré 19% du temps sur BFM, 33% sur i-Télé, et 26% sur LCI.

Selon les chiffres, nous pouvons conclure que les chaînes de télévision ont voté Front National. Cela s'appelle une « prophétie auto-réalisatrice ».


29-04-20141830 Politique Média
Tags :  Manipulation, Media, Politique