Malawi : faire renaître l’espoir au travers d’une école pas comme les autres



C'est le portrait de Simon Holdener, visionnaire et fondateur d'une école de football pour les enfants pauvres et sans avenir des rues au Malawi.

Ce coach sportif n'avait aucun intérêt pour ce pays, car l'Afrique ne l'intéressait nullement. Cependant, lorsqu'un client, un jour, lui parla d'une école qui offrait des cours de football au Malawi, il chercha Dieu dans la prière, et eut la conviction d'y aller.

Ce patron suisse de la société « Pure Sport », lors de son séjour de trois semaines dans ce pays, constata le manque de savoir et d'équipements des stades de football. Depuis cette escapade au Malawi, il y retourne régulièrement, parce qu'il y a fondé une école nommée « Play Football Malawi. »

Le Malawi est l'un des pays les plus pauvres de la planète, selon « Le Human Development Index. » Sur les 186 pays touchés par la pauvreté, il occupe la 170e position. Les enfants sont privés de scolarité, parce qu'il y a une importante pénurie d'enseignants. Il en manque 30 000 dans ce pays. Seulement 3 % de la population arrive au terme de la scolarité secondaire.

Vu sous cet angle, Simon Holdener a compris que l'école de football devait être, hormis la pratique d’un simple sport, un tremplin pour donner de l'espoir et un avenir à ces enfants. Son plan consistera à donner aux enfants de la rue âgés de six à vingt ans, l'opportunité d'aller à l'école, et en même temps de pratiquer le football.

Au programme, ces enfants seront bien nourris, auront un suivi médical, et suivront des cours sur la Bible. Cette structure mise en place par le coach Simon Holdener est en pleine effervescence. Elle accueille 350 enfants et emploie 40 personnes. Sur d’autres terrains, une école supplémentaire et un centre médical sont en attente de construction.

Le rêve de cet entraîneur est que son école produise un jour un joueur de haut niveau mondial. Il est en effet satisfait de constater que ses meilleurs joueurs ont un bon niveau, bien que la performance ne soit pas le but recherché, mais plutôt le désir de donner un avenir à ces enfants. Une personne peut faire la différence, et ce coach remarquable a su combler un besoin là où il y en avait un.


14-05-20141297 Education Sport
Tags :  Amour, Sport, Valeurs