Les détecteurs de fumée : un nouvel enfumage de l’état



L’état utilise tous les moyens pour renflouer ses caisses, et nous avance qu’« il faut réduire le déficit budgétaire. » La poule aux œufs d’or qui fait dorénavant mettre la main à la poche est le détecteur avertisseur autonome de fumée (DAAF), appelé « détecteurs de fumée », et que certains commerces ont installé récemment en rayons.

L’état a cédé au lobby de certains entrepreneurs opportunistes, et bien entendu, c’est nous qui payons la facture ! En considérant les trente millions de foyers qui dépenseront trente euros pour cet élément désormais imposé, le calcul est vite fait.

En effet, les entrepreneurs dissimulés derrière cette « organisation » pourraient empocher entre six cents et neuf cents millions d’euros sur le marché des DAAF ; un chiffre susceptible de grimper si l’on pense aux grandes maisons nécessitant plusieurs détecteurs.

Malgré les chiffres publiés sur le site « Pompier.fr », révélant que depuis 2013 les interventions sur les incendies sont en régression, le gouvernement s’improvise gardien du feu. Pas certain cependant qu’il préserve les finances du contribuable de partir en fumée…


05-05-2015712 Immobilier
Tags :  Abus de pouvoir