France Télévisions : du gaspillage à grande échelle … à nos frais



France Télévisions a récemment fait l’objet d’une enquête qui a révélé bien des dysfonctionnements, mais également énormément de gaspillage.

Les antennes d’Outre-mer coûtent ainsi particulièrement cher au groupe, environ deux cents millions d’euros par an, sans compter les frais de déplacements (en première classe bien sûr) lors de réunions en métropole. Prenons l’exemple de France Ô qui coûte trente millions d’euros au groupe pour un taux d’audience avoisinant parfois 0 %, ou qui emploie soixante-dix personnes à Wallis-et-Futuna pour produire un unique journal télévisé quotidien.

Cependant, ce cas n’est pas une exception ; il y aurait en effet un sureffectif total d’environ trois mille personnes sur tout le groupe, ainsi qu’une proportion de cadres bien trop importante (environ un tiers des employés).

Que dire également des antennes nationales qui dépêchent des envoyés spéciaux dans des lieux où les journalistes régionaux sont déjà présents ? Ou des émissions et séries que France Télévisions achète, mais ne diffuse jamais ? Toutefois, comme tout service public, France Télévisions n’a pas spécialement à être rentable, et finalement ce sont les contribuables qui payent.


10-11-2015403 Média
Tags :  Gaspillage, Impôts, Télévision