Persécution religieuse en Corée du Nord



Kim Jong-un, le leader suprême de la Corée du Nord, aurait commandité l’exécution de 33 chrétiens pour avoir été en contact avec un missionnaire.

Les chrétiens étaient soupçonnés de travailler aux côtés du missionnaire sud coréen, Kim Jung-wook, lequel avait été arrêté l’an passé. Lui et ses co-ouvriers nord-coréens auraient implanté environ 500 églises souterraines, d’après un article du Washington Times.

Le Daily Mail rapporte que Kim Jong-un a accusé les 33 chrétiens d’avoir tenté un coup d’état –la même accusation qui avait conduit à l’exécution de l’oncle du leader nord-coréen, Jang Song-thaek, et tous les proches de M. Jang. Les aides du missionnaire seront mis à mort dans leur cellule du Service de Sécurité d’État. Selon le Christian Post, la Corée du Nord a diffusé des interviews de cinq de leurs compatriotes à une conférence de presse le 27 février, lesquelles disent avoir rencontré Jung-wook et accepté de l’argent de ses mains et d’autres agents sud-coréens.

La Corée du Nord est connue pour forcer les prisonniers à reconnaître des crimes, et quelques-uns ont remis en causes ces entrevues, les considérant comme des tentatives pour découvrir où se trouvaient les églises souterraines. La Corée du Nord est réputée pour son non respect des droits de l’homme et son absence de tolérance vis-à-vis de la religion. Pour la douzième année consécutive, la World Watch List a classé la Corée du Nord au premier rang des pays où les chrétiens subissent la persécution.


15-03-20141277 Observatoire Chrétien
Tags :  Liberté, Persécution