Un tiers des djihadistes européens proviennent de France



Les attentats de Paris confirment que la France est une cible prioritaire pour l'organisation terroriste. Elle y puise de nombreuses recrues et de tous profils.

Chaque jour, ils seraient deux ou trois à quitter le territoire français pour aller mener la guerre en Syrie. Parmi ces Français, des femmes, des adolescentes quittent leur foyer du jour au lendemain. Elles sont même parfois très jeunes… quatorze ans.

Le gouvernement français avait lancé en octobre une série de spots télévisés pour sensibiliser l'opinion sur le départ de jeunes français partis faire le djihad. Une plateforme téléphonique avait même été mise en place. Celle-ci avait alors enregistré plus de trois mille signalements d'aspirants au djihad en Syrie ou en Irak, dont 23 % concernent des mineurs parmi lesquels une majorité de jeunes filles.

D'après des données compilées par The Economist début septembre, un tiers des djihadistes occidentaux partis faire le djihad proviennent de France. Avec plus de neuf cents individus impliqués, la France fournit le plus gros bataillon de djihadistes occidentaux, loin devant le Royaume-Uni (400 djihadistes), l'Allemagne (270) et la Belgique (250).


10-12-2015331 Société
Tags :  Terrorisme