La foi et la qualité de vie



Moins de suicides, de dépressions et d'addictions chez les croyants...

Avoir la foi serait bon pour la santé. Absurde ? Pas tant que ça ! Croire irait de pair avec un sens accru du bien-être, de l’espoir et de l’optimisme. Avoir des convictions religieuses permettrait de mieux « faire face à la vie ».

Les résultats de cette étude prennent en compte les conclusions de 1 200 études et quatre cents examens menés depuis plusieurs années sur le sujet. Les deux chercheurs, Alex Bunn et David Randall, estiment que dans 81 % des cas analysés, la foi a un effet positif sur la santé.

Concrètement, les fidèles seraient moins sujets au suicide, à la dépression et à des dépendances de drogue et d’alcool. Pour les personnes en soins palliatifs, croire limiterait la « douleur physique et les angoisses ».

Tordre le cou aux idées reçues.

Les auteurs de l’étude déplorent la place trop peu importante laissée à la foi dans le système de santé. Ils n’hésitent pas à citer l’ancien président du Royal College of Psychiatrists, Andrew Sims, qui disait à ce sujet : « Si ça avait été pour n’importe quoi d’autre que la religion ou la spiritualité, les gouvernements et les professionnels de la santé feraient n’importe quoi pour le promouvoir ».


03-03-20141071 Qualité de vie
Tags :  Foi, Santé