Scènes de guérilla urbaine à Halluin



Une guerre des gangs déclarée à Halluin. Cette petite ville de vingt mille habitants située près de Lille était il y a encore quelques mois, réputée paisible. 

Mais début septembre, ce ne sont pas moins de vingt et une voitures qui ont été brûlées, dont sept en une seule nuit, et ce dans le même quartier. À l'origine de ces incendies, des règlements de compte liés au trafic de drogue.

Excédé, le maire de la ville a écrit à François Hollande afin de lui demander d'intervenir. « Ce qui se passe dans ma ville n'est rien d'autre qu'un début de guérilla urbaine. Il est bien d'aller faire la police en Irak et en Syrie, mais avec l'argent du contribuable français, vous devriez peut-être commencer par la faire dans les rues de nos villes.

Les Halluinois m'ont dit qu'ils n'attendraient pas les bras croisés qu'on leur brûle leurs voitures ou leurs maisons. » Les habitants de cette ville sont ainsi prêts à se faire justice eux-mêmes afin de protéger leurs biens et leurs familles, et de pallier à l'apparente indifférence des services d'État.


23-01-2015915 Société
Tags :  Criminalité, Société, Violence