Des drones survolent Paris



Alors que la France essaie de se remettre des récents attentats qui se sont produits sur son sol, avec l’instauration d’un plan Vigipirate assez renforcé, dans la nuit du lundi 23 février au mardi 24 février, un autre fait défraie la chronique.

Dans le ciel de Paris, plusieurs drones ont été aperçus survolant des zones assez sensibles de la capitale, notamment la Bastille, les Invalides, la place de la Concorde, la Tour Eiffel et l’ambassade des États-Unis.

À titre de rappel, la loi française interdit l'accès des drones à son espace aérien, même de nuit. « Le survol des agglomérations ou des rassemblements de personnes n'est possible que dans le cadre d'une autorisation préfectorale délivrée après avis du service de la défense et de la direction régionale de l'aviation civile », comme le précise la direction générale de l'aviation.

La police française s’est donc mobilisée durant toute la nuit pour non seulement comprendre ce phénomène, mais également pour découvrir qui est à l’origine de ces survols. Malheureusement, les agents de sécurité de l’État ne sont pas parvenus à identifier les acteurs de ces survols qui ont duré de minuit à six heures du matin.

« Nous avons tout déployé pour tenter d'intercepter les pilotes, mais ils n'ont pas été identifiés », a déploré une autre source policière ; et de rajouter : « C’était possible de les voir voler toute la nuit, mais personne ne sait qui les commandait. »


25-02-20151197 Faits Divers
Tags :  Sécurité, Terrorisme