Crash d’un avion reliant Paris et le Caire



C’est une étrange disparition qui agite l’actualité. En effet, un vol reliant Paris au Caire a disparu des radars de contrôle dans la nuit de mercredi à jeudi.

Le vol MS 804 s’est « volatilisé » près d’une heure avant son arrivée prévue. Ce dernier, qui transportait à son bord soixante-six personnes dont quinze Français, a émis un signal de détresse que l’armée égyptienne nie avoir reçu, alors que les autorités civiles affirment en avoir reçu un.

La situation devient donc confuse autour de cet appel de détresse à l’heure où de nombreux avions s’écrasent, avec des causes inexpliquées pour certains comme dans la récente affaire du MH370 de la Malaysian Airlines. Avant l’envoi du signal de détresse, le pilote avait communiqué normalement avec les autorités grecques. Le pilote était très expérimenté puisqu’il comptait plus de six mille heures de vol à son actif dont deux mille sur ce même type d’appareil. Le flou reste donc total sur cette énième disparition aérienne.

Aux dernières nouvelles, l’on a appris que l'avion d'Egyptair qui a disparu des radars jeudi à 3h29 (heure locale), selon l'aviation civile grecque, s'est écrasé au large de l'île grecque de Karpathos, dans le sud-est de la mer Égée, « alors qu'il se trouvait dans l'espace aérien égyptien », a indiqué à l'AFP une source de l'aviation civile grecque.

« L'avion d'Egyptair s'est abîmé (...) mais aucune hypothèse n'est écartée, aucune n'est privilégiée », a confirmé  le président de la République Française, et d’ajouter que « nous avons le devoir de tout connaître sur les causes de ce qui s'est produit ». 


19-05-2016295 Faits Divers
Tags :  Accidents, Sécurité