Avortement : Six fois plus de probabilités d’avoir le cancer



Une nouvelle étude conduite en Inde a été publiée dans le journal indien du cancer, confirmant d’autres études déjà réalisées reliant le cancer du sein à l’avortement.

Les docteurs, auteurs de l’étude, ont révélé que les femmes ayant eu recours à une IVG ont 6,26 fois plus de chance de développer un cancer du sein, comparées aux femmes qui ont mené à terme leur grossesse.

Cette étude met en lumière le fait qu’une interruption volontaire de grossesse affaiblit le tissu musculaire des seins, ce qui est une cause de sensibilité accrue aux cellules cancérigènes. De plus, celle-ci est d’autant plus intéressante qu’elle a été réalisée dans un pays où les femmes se marient tôt, ne prennent pas la pilule et allaitent leurs enfants.

Autrement dit, tous les autres facteurs considérés comme cancérigènes sont absents. Par ailleurs, elle paraît juste après une autre étude qui a fait "l'effet d’une bombe" en Chine. En effet, le Dr. Yubei Huang avait publié une synthèse de plusieurs études sur le même sujet. Ces deux études, corroborent la corrélation existante entre l’IVG et le cancer du sein.


20-01-2015986 Santé
Tags :  Santé, Avortement