Cobayes humains pour des groupes pharmaceutiques



D'après le magazine allemand « Der Spiegel », près de 50 000 malades de l’ex Allemagne de l’Est auraient subi des tests de médicaments à la demande de grands groupes pharmaceutiques occidentaux. On peut les qualifier de cobayes humains ces patients !

Quelques-uns d’entre eux y ont même laissé leur vie. C’est une info choc qu’a faite « Der Spiegel » dans son édition du 12 mai 2013. Ce journal a révélé que des habitants de la RDA, l’ex Allemagne de l’Est, auraient servi de cobayes pour de grands groupes pharmaceutiques occidentaux.

Le journal s’est en effet basé sur des documents inédits provenant du ministère de la Santé, de la Stasi, l’ex service de renseignements de la RDA, et de l’agence allemande des médicaments. Notons déjà qu'en 2010, une télévision allemande avait signalé l’existence de telles pratiques en Allemagne de l’Est. Des firmes occidentales avaient alors testé leurs produits, dont un antidépresseur, sur près de 2000 personnes.

Cependant, les révélations de l'hebdomadaire sont d’une tout autre ampleur. Selon le Der Spiegel, plus de 600 études ont été menées dans une cinquantaine d’hôpitaux, parmi lesquels figure le prestigieux hôpital universitaire de La Charité à Berlin. On estime à près de 50 000 personnes, le nombre d'habitants de la RDA concernés par ces essais cliniques, jusqu’à la chute du mur de Berlin, en 1989.


17-06-20141076 Santé
Tags :  Corruption, Société