La corruption est en grande partie responsable de la misère de notre planète



Iréne Cherpillod, consultante d’Action pour Integrity Partnerships et lauréate du prix « Stop pauvreté » pour un projet de lutte contre la corruption, affirme que cette dernière touche tous les domaines de la société.

Elle n’affecte pas uniquement les marchés publics ou la politique, mais touche également le domaine du sport, de l’industrie, et l’aide au développement et la religion n’y échappent pas non plus.

Le « Défi Michée » sur le plan international et l’organisation « Stop pauvreté en Suisse » ont lancé une pétition dans le but de récolter un million de signatures pour exiger des dirigeants du G12 des mesures concrètes dans la lutte contre la corruption.

La corruption est responsable de la misère de notre planète : « L’argent détourné manque à l’éducation, à la santé, à la formation professionnelle et au développement économique. » Mille milliards de dollars disparaissent chaque année, soit près de deux millions de pots-de-vin payés chaque minute. 77 milliards suffiraient à éradiquer définitivement l’extrême pauvreté de notre planète.


28-04-20141123 Société