Centrafrique : « Seule la foi rend capable d’endurer la souffrance »



Ce pays profondément instable et en proie à des coups d'État et des guérillas récurrents, souffre depuis plusieurs décennies. Aujourd’hui, alors que les casques bleus sont sur place, hommes et femmes subissent encore et toujours des actes barbares, et ce, malgré une protection un peu plus renforcée.

C’est dans un contexte marqué par la haine que les communautés s’entre-tuent. Une spirale de vengeance a démarré, et nul ne sait quand et à quel prix cela va s’arrêter.

Certains pasteurs sont férocement visés et attaqués. L’un d’eux témoigne en expliquant ceci : « Après m’avoir plaqué au sol, ils m’ont pillé, (…), je ne vais pas abandonner ma foi ni mon église pour autant. » D'autres encouragent les chrétiens à être patients, car selon le Pasteur Nicolas Guerékoyamé-Gbangou : « Au temps fixé, Dieu essuiera nos larmes.

Acceptons Sa souveraineté en toute situation. Sinon, nous serions remplis de haine, incapables de pardonner à nos ennemis. » Pasteur Nicolas prêche inlassablement, car pour lui « seule la foi rend capable d’endurer la souffrance. »

Si aujourd’hui le peuple du Centrafrique s’attache aux promesses de Dieu, c’est parce qu’il y trouve l’espoir que des jours meilleurs vont arriver. Et malgré la perte des êtres chers, chacun s’unit face à l’adversité dans l’amour et dans la prière.

L’aide alimentaire est en chemin et arrivera bientôt sur les différents camps de réfugiés autour de la ville de Bangui.


30-04-20141298 Société
  • GodToBeGlory
    07/07/2014

    Oui Seigneur fasse aux crimes contre l'humains, nous pouvons dire tu es Dieu et tu es le seul qui donne la Force de tout surmonter et de vaincre, Merci Seigneur, envoi de l'aide en chemin pour ce peuple, dans le precieux nom de Jesus, Amen.