Le débarquement de Normandie : L’Éternel sera notre force !



Lorsque quelques 132 000 hommes se lancent à l’assaut contre la barbarie nazie en Normandie, la dimension spirituelle est omniprésente. Partout, en Angleterre comme aux États-Unis, on prie.

Le président Franklin D. Roosevelt, qui a lancé son pays dans la guerre en décembre 1941 et qui a toujours défendu la dimension morale de cet engagement, décide de prendre la parole. En tant que président, il a pris l’habitude de parler directement aux Américains.

Le soir du 6 juin 1944, ce n’est pas à eux qu’il s’adresse, c’est à Dieu Tout-Puissant. Une prière qu’il a écrite lui-même.

« En cette heure poignante, je vous demande de vous joindre à moi dans la prière : Dieu Tout Puissant : en ce jour, nos fils, fierté de notre nation, entament un effort considérable, un combat pour préserver notre République, notre religion et notre civilisation, et pour libérer une humanité souffrante. Mène-les dans le droit chemin, donne de la force à leurs bras, de la vigueur à leur cœur, de la ténacité à leur foi. Ils auront besoin de Ta bénédiction. Leur route sera longue et difficile. »

Ce soir-là, les églises sont pleines de ce côté de l’Atlantique. Plus d’1,5 million de jeunes Américains ont été déployés en Angleterre jusqu’au jour J. L’Amérique prie pour ses fils, ses frères, ses maris. À la radio, une autre voix célèbre se fait entendre. Son accent suédois est reconnaissable entre mille. Ingrid Bergman est aux États-Unis depuis sept ans. Elle est une immense star depuis son rôle au côté d’Humphrey Bogart dans Casablanca en 1942.

« Dieu Tout Puissant, donne-leur la force, à eux qui se trouvent au milieu de tant de grands dangers, et fais que, par leur vie ou par leur mort, ils offrent au monde entier le fruit de leur sacrifice et une paix juste. » 


11-07-20141194 Ephémérides