La NASA et le jour manquant



Des astronautes de la NASA basés dans le Maryland aux États-Unis ont cherché à retracer l'historique des positions du soleil, de la lune et des planètes dans l'espace, afin de ne pas placer un satellite dans l'orbite potentielle de l'un de ces astres.

Ils sont donc remontés dans le temps, jusqu'à ce que tous les ordinateurs affichent la même alerte : quelque part dans l'espace-temps, vingt-quatre heures avaient disparu. Lorsque l'équipe des techniciens est arrivée pour solutionner le problème, l'un des employés s'est souvenu d'un passage biblique situé en Josué 10, dans lequel Josué a demandé à Dieu de suspendre la course du soleil et de la lune. Au verset 13, il est dit : « Et le soleil s'arrêta, et la lune suspendit sa course. [...] Le soleil s'arrêta au milieu du ciel, et ne se hâta point de se coucher, presque tout un jour ».

Les scientifiques affinèrent alors leurs résultats, et s'aperçurent qu'à l'époque de Josué, seules vingt-trois heures et vingt minutes étaient manquantes, la Bible confirmant d'ailleurs qu'il ne s'agissait pas d'une journée entière : « presque tout un jour ». Quarante minutes manquaient alors encore à l'univers. Le technicien chrétien retrouva alors un second passage de la Bible, situé en II Rois 20, dans lequel le roi Ezéchias demandait un signe de la part de l'Éternel à Ésaïe, et ce signe est décrit au verset 11 : « Alors Ésaïe, le prophète, invoqua l'Éternel qui fit reculer l'ombre de dix degrés sur les degrés d'Achaz, où elle était descendue. » Or dix degrés représentent exactement quarante minutes !

Dieu, qui compte chacun de nos cheveux, aurait-Il pu égarer vingt-quatre heures dans l'éternité ? Les vingt-trois heures et vingt minutes de Josué et les quarante minutes du roi Ezéchias représentent la journée manquante de l'univers !


28-10-20142818 Bible et science